Mois de l’histoire afro-américaine : un conférencier salue l’organisation des mouvements civiques

U.S. speaker Sheldon Austin in front of the audience (Photo US Embassy)
Le conférencier Sheldon Austin (droite) avec l'Ambassadeur Zumwalt et le directeur du WARC Dr Sène (Photo US Embassy)
Le conférencier Sheldon Austin (droite) avec l’Ambassadeur Zumwalt et le directeur du WARC Dr Sène (Photo US Embassy)

Dans le cadre du Mois de l’histoire afro-américaine (célébrée tout au long de février), l’ambassade des États-Unis à Dakar a organisé le vendredi 27 février au Centre de Recherche Ouest Africain (WARC) à Fann Résidence, une conférence sur « l’organisation des mouvements civiques et la participation au processus politique ».

Le conférencier américain, Sheldon Austin, s’est penché sur l’importance de la participation individuelle dans le processus politique. Il a mis l’accent sur la façon dont la campagne du président Obama a puisé dans l’intérêt politique aux niveaux local et régional afin de générer du soutien et influencer le résultat des élections de 2008 et de 2012.

M. Austin a été introduit par S.E. Monsieur James Zumwalt, Ambassadeur des États-Unis au Sénégal qui a expliqué que durant le mois de février, les Américains rendent hommage au rôle que les Afro-américains ont joué en permettant de rendre l’Amérique meilleure et plus forte aujourd’hui, mais en reconnaissant également tout ce qu’ils ont enduré. « Les morts tragiques de Michael Brown à Ferguson et d’Eric Garner à New-York montrent que ce combat n’est pas terminé » a-t-il souligné.

Cette conférence a conclu une série de causeries que M. Austin a animées dans différentes institutions, notamment à la FASTEF, au Hiphop Akademy de Pikine, à l’American Corner de Thiès, au lycée Malick Sy de Thiès, au CEM Fadilou Diop de Dakar, à l’Université Cheikh Anta Diop et à la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée.

Sheldon Austin est un ancien diplomate américain qui, après avoir servi son pays pendant de nombreuses années, s’est tourné vers l’enseignement, l’écriture et les conférences, en s’inspirant de toutes les années passées en tant que volontaire du Corps de la Paix, diplomate et éducateur. Diplômé de l’université de Cornell, Sheldon Austin a également une Maîtrise obtenue à la School for International Training et une Maîtrise de l’Université de Paris VII. Actuellement, M. Austin donne des cours sur la communication interculturelle et le marketing, dans deux universités de Paris, où il vit.

Chaque année en février, le Mois de l’histoire afro-américaine met en évidence les luttes et les triomphes de millions d’Américains face à de terribles obstacles – à savoir l’esclavage, les préjugés et la pauvreté – et leurs contributions à la vie culturelle et politique des États-Unis. Selon le Bureau de recensement des États-Unis, les Afro-américains représentent environ 14 % de la population, ce qui fait d’eux le deuxième groupe minoritaire du pays, derrière les Hispaniques. L’élection de Barack Obama, le premier président afro-américain du pays, continue de conférer un sens particulier au Mois de l’histoire afro-américaine.