Allocution de S.E.M. l’Ambassadeur des États-Unis – Cours de formation sur les cibles vulnérables, 02 octobre 2017

Allocution de S.E.M. l’Ambassadeur des États-Unis, Docteur Tulinabo S. Mushingi
Cours de formation sur les cibles vulnérables
King Fahd Palace, Lundi 2 octobre 2017

 

Monsieur le Ministre de l’Intérieur,
Monsieur le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale,
Monsieur le Directeur Général de la Police Nationale,
Monsieur le Commandant de la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers,
Mesdames Messieurs les Représentants du Gouvernement du Sénégal,
Chers invités,
Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi de commencer par vous dire “deweneti ” et par  vous souhaiter une très bonne année! J’espère que vous avez tous mangé un délicieux couscous ce week-end.

Je voudrais vous remercier d’être présents ici aujourd’hui, et tout particulièrement vous, Monsieur le Ministre Ndiaye. Nous nous sommes rencontrés récemment pour discuter de la coopération entre le Gouvernement des États-Unis et le Gouvernement du Sénégal.

Le Sénégal et les États-Unis ont de nombreuses valeurs communes. En effet, nous partageons un même engagement envers la démocratie et l’état de droit. Nous désirons la paix et la prospérité pour nos peuples et pour le monde entier.

Un élément essentiel pour la paix et la prospérité économique est de veiller à la sûreté et la sécurité de nos citoyens. Le terrorisme constitue une menace pour la sécurité et la prospérité et nous devons œuvrer ensemble dans le cadre de la lutte contre le terrorisme afin de limiter son expansion.

Au cours de ces dernières années, nous avons vu des actes terroristes se produire dans le monde entier. Les États-Unis n’ont pas été épargnés: les évènements du 11 septembre 2001 ont modifié notre psyché nationale de façon indélébile. La France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne – l’Europe n’est pas à l’abri non plus. Plus récemment, le Mali et le Burkina Faso ont été l’objet de terribles attaques, qui ont fait des douzaines de blessés et de morts.

Que pouvons-nous faire face à ça?

Le Sénégal a reconnu que le terrorisme et l’éventualité d’une attaque ici sont une réalité. Le Président Sall et le Gouvernement du Sénégal ont pris de mesures proactives pour renforcer la sécurité, aussi bien dans les principaux foyers de population que le long des frontières.

Le Gouvernement des États-Unis s’est engagé à hauteur de 550 millions de francs CFA, en formation et en matériel, pour aider le Sénégal dans son objectif de protection des frontières et de renforcement de la sécurité des villes. Je me suis rendu récemment à Matam et le long de la frontière avec la Mauritanie, au nord, et j’ai vu de mes propres yeux les défis auxquels vous êtes confrontés.

Sous l’égide du Bureau de la Sécurité régionale, l’Ambassade a sponsorisé un Cours de formation aux opérations de patrouille aux frontières en milieu rural et a récemment dispensé une formation à plusieurs douzaines de Gendarmes qui sont en première ligne et qui patrouillent dans des zones reculées de l’arrière-pays. Je voudrais ajouter que le concept de « formation des formateurs » fait partie intégrante de ces programmes. Cela permet à ces jeunes leaders, une fois de retour dans leur Escadron spécial d’intervention, d’adapter la formation reçue pour la transmettre à leurs pairs.

À présent, je suis fier d’annoncer le début de la deuxième partie du programme d’assistance à la lutte contre le terrorisme, axé sur la protection des cibles vulnérables dans les centres urbains. Nous faisons équipe avec le CICO, le Cadre d’Intervention et de Coordination Interministériel des Opérations de Lutte Anti-terroriste, qui est chargé d’orchestrer l’ensemble de la prévention et de la réponse aux attaques terroristes au Sénégal.

En collaboration avec la Police nationale, la Gendarmerie, les Sapeurs-Pompiers et la protection civile, cette initiative intervient vraiment au bon moment pour contribuer encore davantage à la consolidation des infrastructures vitales à Dakar et dans d’autres foyers majeurs de population.

Ce programme comprend un séminaire de haut niveau, où vos hauts responsables donnent les orientations et les directives adaptées à vos besoins, séminaire qui sera suivi de trois cours de formation pour les premiers intervenants. Ces cours sont axés sur la protection des cibles vulnérables, la sécurité des transports publics et les enquêtes.

Tandis que nous commençons cette nouvelle année [budgétaire] et que je commence également mon séjour au Sénégal, je suis vraiment enchanté de voir ce type de coopération dans le domaine de la sécurité. Comme vous le dites en Wolof, nio far, nous sommes ensemble. Je suis heureux que l’Ambassade et le Gouvernement des Etats-Unis puissent jouer un rôle dans la promotion de la sécurité et de la prospérité future du Sénégal.