Allocution d’ouverture Chargé d’Affaires, a.i. Martina Boustani – Initiative sur la protection des cibles vulnérables – 9-10 mai 2017

(Telle que préparée)

Mesdames, Messieurs,

Bonjour.

Je voudrais remercier le gouvernement du Sénégal de nous accueillir aujourd’hui et je voudrais saluer le rôle que l’Ambassadeur de Turquie, Son Excellence Madame Nilgün Erdem Ari, a joué en appuyant cette initiative unique et d’une grande importance. Je suis ravie que nous ayons pu collaborer avec la Turquie sous l’égide du Forum mondial de lutte contre le terrorisme, dans le cadre de nos efforts constants pour relever ce défi capital.

Il est très important de partager nos expériences et nos perspectives sur la protection des cibles vulnérables contre des attaques terroristes, alors que nous œuvrons au développement d’un ensemble des meilleurs pratiques à l’échelle mondiale. Qu’il s’agisse de la protection des centres commerciaux, des stades, des mosquées, des églises, des écoles, des centres touristiques, des systèmes de transport ou d’autres espaces publics, nous sommes tous dans la même pirogue, comme disent les Sénégalais.

Je tiens aussi à remercier ceux qui sont venus de loin pour être avec nous ici aujourd’hui. Votre présence nous rappelle à quel point cette question est devenue importante et combien notre travail est vital pour limiter d’éventuelles attaques sur le continent africain. Les attaques sur des cibles vulnérables ont été nombreuses à proximité du Sénégal. Mais nous ne devons pas être découragés par les difficultés inhérentes au contexte actuel. Nous devons plutôt unir nos forces pour mieux assurer la protection de nos citoyens.

L’année qui s’est écoulée a été importante pour la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. En travaillant ensemble par le biais de nos partenariats de lutte contre le terrorisme en Afrique et d’autres efforts sur le terrain, nous avons fait des progrès importants dans la lutte contre l’Etat islamique, Al Qaida, Boko Haram, Al Shabaab et d’autres groupes similaires.

Comme l’ont montré les récentes attaques de Londres, Grand-Bassam, Bamako, Ouagadougou, Paris, Bruxelles, Istanbul, Orlando, et d’ailleurs, les conséquences de ce type d’attaques sur le plan humain, économique et politique montrent clairement l’absolue nécessité pour la communauté internationale de faire porter ses efforts sur la protection des cibles vulnérables.

Cette initiative stratégique du Forum mondial de lutte contre le terrorisme a été lancée en septembre 2016. Depuis, il y a eu deux ateliers régionaux : l’un à Antalya et l’autre à Singapour le mois dernier. Au cours de ces réunions, il est apparu clairement que le partage d’expériences permettant l’identification des meilleures pratiques est indispensable pour améliorer notre état de préparation à ce type d’attaques. Le présent atelier de Dakar peut, et doit servir de base à l’engagement, l’aide et la formation au niveau international pour améliorer la sécurité et la résilience des éventuelles cibles vulnérables. L’atelier régional final aura lieu à Bruxelles le mois prochain.

Nos pays ont été amenés à faire des compromis entre la libre circulation des personnes et leur protection. Nous espérons que cet atelier permettra de montrer les meilleurs moyens de réaliser les objectifs suivants :

  • Identifier les cibles vulnérables et établir leur priorité, en fonction des menaces connues et des évaluations minutieuses des risques ;
  • Mettre en place un partage efficace d’information et une coopération en matière de renseignements au niveau local, national et international ;
  • Mettre en exergue les moyens d’améliorer l’état de préparation, notamment la planification, la formation, l’équipement et la réalisation d’exercices pour prévenir, répondre à des attaques terroristes et récupérer après ;
  • Faciliter le dialogue avec le secteur privé pour renforcer la coopération en matière de sécurité.

A l’issue de cette série d’ateliers, nous espérons que les partenariats entre le gouvernement, les organisations à but non lucratif et les acteurs privés seront mieux en mesure de gérer les risques terroristes qui pèsent sur les cibles vulnérables.

Enfin, je voudrais vous remercier tous pour votre participation et votre soutien à cette initiative GCTF. Nous sommes tous menacés par l’augmentation des attaques sur des cibles vulnérables. Pour relever ce défi, il faudra des approches collaboratives et innovantes. Il en va de notre responsabilité, en tant que communauté internationale, de trouver des solutions pour nous aider les uns les autres à protéger nos populations.

Merci de votre attention.