Allocution du Chargé d’Affaires, a.i. Martina Boustani – Youth Leaders Ndogou – 13 juin 2017

Allocution du Chargé d’Affaires, a.i. de l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar,
Madame Martina Boustani 

Youth Leaders Ndogou
CMR
Mardi 13 juin 2017

(Telle que préparée)

Assalamou Aleikoum!

C’est un plaisir pour moi de vous accueillir ce soir pour ce Ndogou des jeunes leaders organisé par l’Ambassade des Etats-Unis. Chaque année, l’Ambassade des Etats-Unis organise un Ndogou, mais comme l’an dernier je suis arrivée après le Ramadan, il s’agit de mon premier Ndogou en votre compagnie cette année.

En regardant autour de moi ce soir, je vois un groupe impressionnant de jeunes leaders sénégalais qui s’inscrivent dans la longue tradition de tolérance et de respect pour la diversité de ce pays. Je sais que cette tradition est entre de bonnes mains avec vous.

La diversité et la tolérance sont des valeurs auxquelles nous, Américains, sommes également attachés. Dans tous les Etats-Unis, des Musulmans américains organisent des Iftars chez eux, dans les mosquées et les centres communautaires. Certaines communautés, sur les campus universitaires par exemple, ont aussi embrassé l’idée d’Iftars interconfessionnels. Beaucoup de mes collègues dans les ambassades des Etats-Unis à travers le monde se rassemblent, comme nous le faisons ce soir, pour prendre part au mois le plus sacré du calendrier islamique.

Le Ramadan est une période de prière et de réflexion. Comme l’a récemment déclaré le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson : « le Ramadan est un mois de respect, de générosité et d’introspection. » C’est également une période de compassion, de pardon et de charité, qui sont des valeurs universelles. A vous tous qui êtes ici ce soir et à tous les Musulmans du monde, Ramadan Karim !

Le Ndogou de ce soir porte sur la façon dont vous, jeunes leaders sénégalais, êtes une source d’inspiration pour vos pairs. Avec un âge médian de 18 ans, le Sénégal est un pays extrêmement jeune. Depuis que je suis ici, j’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de jeunes gens, comme vous, qui travaillez dur chaque jour pour concevoir et façonner le futur du pays.

Que ce soit au sein du gouvernement, dans la vie religieuse, l’engagement civique, les affaires, le sport ou les arts, chacun d’entre vous a une histoire à partager.

Ainsi, il y a parmi nous ce soir d’anciens talibés, qui sont à présent des activistes qui œuvrent pour aider à la protection des enfants et à la sensibilisation des victimes de la traite des personnes.

Citons également les nouveaux juges, qui sont en train de renforcer le système juridique sénégalais et de s’assurer que les lois sont appliquées de façon juste et équitable pour tous.

D’autres personnes ont démarré leur propre entreprise, ce qui crée de l’emploi et des opportunités économiques pour d’autres jeunes Sénégalais.

D’autres encore œuvrent dans le domaine de la santé pour s’assurer que les populations vulnérables ont accès aux soins de santé.

Sans oublier ceux qui favorisent l’accès à la technologie pour les jeunes femmes et les filles.

Je n’ai fait là que mentionner quelques-uns d’entre vous et une partie du travail que vous effectuez chaque jour pour faire du Sénégal une société plus juste, démocratique, prospère et intégratrice.

Nous avons parmi nous ce soir de nouveaux amis et d’anciens amis et je voudrais dire quelques mots à chacun. Tout d’abord, c’est un plaisir de voir nos anciens élèves : ceux d’entre vous qui ont participé à nos programmes d’échange, comme le Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders, le Study of the U.S. Institutes for Student Leaders, le Pan African Youth Leadership Program ou le Kennedy Lugar Youth Exchange, pour ne citer que ceux-là. Vous avez visité les Etats-Unis, ce qui vous a permis d’en apprendre davantage sur notre pays tout en servant d’ambassadeurs de la culture sénégalaise. Je vous remercie d’avoir participé à ce renforcement des liens entre nos deux pays.

Je voudrais à présent souhaiter la bienvenue à ceux d’entre vous que je ne connais pas encore. Nos partenaires et nos anciens élèves nous ont parlé du travail extraordinaire que vous faites et nous sommes ravis que vous ayez accepté cette invitation. J’ai hâte de faire votre connaissance et d’élargir le réseau des amis de l’Ambassade.

Quel que soit votre domaine, nous savons que vous faites tout pour être un vecteur de changement positif. Je vous en remercie et je vous encourage à poursuivre sur cette voie.

Chacune des tables recevra une question sur le leadership des jeunes. Je vous invite à discuter de cette question entre vous. Nous demanderons ensuite à un représentant par table de présenter une synthèse de cette  discussion. Cela donnera l’occasion à tous de connaître l’importance du rôle joué par les jeunes au Sénégal. Je suis impatiente d’en entendre davantage sur votre travail et d’avoir votre opinion sur ce sujet important.

Je sais que le Ramadan est une période chargée, où les gens passent beaucoup de temps en famille, et je vous suis d’autant plus reconnaissante d’avoir pris le temps de venir ici ce soir.

Profitez du diner, de la discussion et de la compagnie des autres personnes! Dieuredieuf! Ramadan Karim!