Allocution du Dr. Tulinabo Mushingi – Cérémonie de remise de deux bateaux de surveillance à la Marine nationale sénégalaise

Ambassador Tulinabo Mushingi

Allocution du Dr. Tulinabo Mushingi, Ambassadeur des États-Unis
Cérémonie de remise de deux bateaux de surveillance à la Marine nationale sénégalaise
Base navale de Dakar – Jeudi 8 février 2018

(Telle que préparée)

 

Monsieur le Chef d’État-major Général des Armées,
Monsieur le Chef d’État-major de la Marine nationale,
Monsieur le Haut-Commandant de la Gendarmerie nationale,
Mesdames, Messieurs,

Bonjour. Amiral, je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre chaleureuse hospitalité. Je suis très heureux d’être ici aujourd’hui pour ma première visite à la Base navale de Dakar, la Base Amiral Faye Gassama. Les relations entre la Marine des États-Unis et la Marine nationale du Sénégal sont durables, solides et bénéfiques pour les deux parties.

Les États-Unis sont une nation maritime, avec des frontières maritimes très étendues. Comme beaucoup d’autres partenaires internationaux, une grande partie de notre réussite commerciale et économique est liée au domaine maritime. Or la véritable prospérité d’une nation maritime passe par une bonne gestion dans ce domaine. Le trafic et la traite de personnes et de stupéfiants ont des conséquences désastreuses sur nos sociétés. La pêche illégale, le trafic illicite de marchandises et la pollution maritime ont un impact négatif sur nos sociétés. Les solutions à ces maux ne peuvent être mises en œuvre par une entité gouvernementale unique, ni même par un seul pays. L’insécurité maritime dans des endroits stratégiques tels que le Golfe de Guinée peut tous nous affecter. De plus, les personnes impliquées dans des activités illicites dans le domaine maritime se serviront des frontières pour éviter les poursuites judiciaires. Nous devons donc œuvrer conjointement dans le domaine maritime. Nous bénéficions tous des efforts déployés pour renforcer les capacités de nos partenaires maritimes.

Aujourd’hui, les États-Unis remettent au Sénégal deux navires de surveillance Metal Shark de 38 pieds de long, appelés DEFIANT, dans le cadre de notre partenariat pour le renforcement des frontières maritimes sénégalaises. La Marine nationale du Sénégal est vitale pour la sécurité non seulement du Golfe de Guinée, mais pour toute la frontière maritime nord-ouest du continent. La Marine nationale est une force de dissuasion et une force apte à intervenir contre les opérations de pêche illicite, et également contre les trafiquants de cargaisons illicites qui veulent nous nuire. Ainsi que nous l’avons vu avec les activités maritimes récemment menées avec les pays voisins du Sénégal, les professionnels de la Marine nationale font un métier difficile et dangereux. Mais ils le font bien, jour après jour – toujours sur le pont pour protéger le Sénégal et ses partenaires régionaux.

Le Sénégal et les États-Unis continuent à renforcer mutuellement leurs forces maritimes, par le biais d’exercices annuels et d’activités de formation. Avec un engagement soutenu au niveau du Programme annuel de Partenariat africain pour l’application des lois maritimes (AMLEP), notamment à travers l’Opération Junction Rain (OJR), le Sénégal se distingue par sa capacité à lutter contre les menaces maritimes telles que la pêche illégale, le trafic illicite et la piraterie, et en tant que leader régional qui forme ses partenaires voisins dans ces domaines de compétences. Le Sénégal continue également à montrer l’exemple dans le cadre de l’exercice Obangame Express, comme leader régional et partenaire de premier plan. De toutes les occasions d’engagement avec la Marine nationale, le personnel américain retire toujours un éclairage précieux et des techniques utiles. En tant que partenaires, nous mettons en pratique, nous partageons et nous perfectionnons tout un ensemble de procédures relatives aux opérations maritimes, notamment la sécurité nautique, les procédures d’inspection et les capacités de recherche. En outre, le Sénégal est le leader régional de la Zone G, dans le cadre du Code de conduite de Yaoundé, se distinguant encore une fois en tant que véritable leader régional pour les opérations de sécurité maritime. Les bateaux Metal Shark ne feront que renforcer ces capacités.

Le Metal Shark de 38 pieds – le DEFIANT – est l’un des bateaux les plus prisés dans le monde. D’une autonomie de 400 miles nautiques, ces bateaux peuvent accueillir huit marins dans le poste de pilotage. Ils peuvent atteindre une vitesse d’au moins quarante nœuds, ce qui en fait des bateaux incroyablement rapides et résistants.

Les bateaux qui sont remis aujourd’hui sont les quatrième et cinquième navires de patrouille remis à la Marine sénégalaise, sur un total de six navires d’une valeur d’environ deux milliards et demi de francs CFA (cinq millions de Dollars). Les trois premiers ont déjà été livrés et la Marine nationale en fait bon usage. Ensemble, ces cinq navires contribuent de manière significative à la formidable capacité maritime régionale du Sénégal. Les États-Unis se réjouissent de la poursuite de leur engagement avec la Marine nationale, notre partenaire maritime.  Enfin, permettez-moi de vous remercier encore de cette occasion qui m’est offerte de visiter la Base navale Amiral Faye Gassama.

Je vous souhaite beaucoup de succès maritime.