Allocution du secrétaire à propos de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Le 22 novembre 2017
Allocution du secrétaire d’État Rex  Tillerson :
Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes

 À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes du 25 novembre et des 16 journées d’activisme contre la violence basée sur le genre, les États-Unis réaffirment leur engagement en faveur de la défense des droits des femmes et des filles pour qu’elles puissent vivre libres de toute violence.

La Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes et les 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre constituent une campagne internationale dont le but est de canaliser l’attention sur le fléau qu’est la violence à l’égard des femmes, y compris les mariages d’enfants et les mariages forcés, la violence familiale et toutes les formes de traite des personnes. Nous savons que la violence à l’égard des femmes et des filles sape la paix et la sécurité dans le monde. Elle affaiblit le tissu social qui lie les familles et les communautés et empêche les pays d’atteindre la stabilité sociale et le développement économique.

Une vingtaine d’années après que l’Assemblée générale des Nations Unies a mis en place la Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, nous continuons à reconnaître que la violence à l’égard des femmes reste une menace persistante et un obstacle à l’atteinte de l’égalité des femmes. Les États-Unis sont particulièrement inquiets du recours à la violence contre les femmes par les groupes extrémistes violents comme tactique de terreur pour réprimer les femmes, recruter des terroristes et stigmatiser les communautés. Nous dénonçons le recours à l’enrôlement forcé, à l’exploitation et aux abus sexuels, y compris la traite des femmes et des filles à des fins sexuelles par les organisations terroristes.

Le soutien des États-Unis en faveur de l’égalité des femmes restera infaillible. En partenariat avec d’autres pays, des organisations internationales et la société civile de par le monde, nous continuerons à œuvrer pour la fin de la violence à l’égard des femmes et des filles partout dans le monde et pour garantir que les femmes et les filles aient les mêmes droits et débouchés. Nous en appelons à tous les États pour qu’ils se joignent à nous le 25 novembre et tout au long des 16 jours d’activisme dans notre responsabilité partagée de mettre fin à la violence à l’égard des femmes.

# # #