L’Ambassadeur James Zumwalt inaugure l’exposition Sérère None

Ambassador Zumwalt opens the Serere None exhibit (Photo US Embassy)
L’Ambassadeur James Zumwalt inaugure l’exposition Sérère None (Photo US Embassy)
L’Ambassadeur James Zumwalt inaugure l’exposition Sérère None (Photo US Embassy)

L’Ambassadeur des Etats-Unis, James Zumwalt a  procédé ce jeudi 3 mars 2016  à Thiès, à la cérémonie d’ouverture de l’exposition Sérère None. C’est l’aboutissement d’un projet lancé il y a deux ans, dans le cadre de la subvention du Fonds de l’Ambassadeur pour la Préservation Culturelle allouée au Musée de Thiès pour la sauvegarde et la documentation de la musique traditionnelle des Sérères None.

Désormais, grâce au travail d’artistes et de représentants de la communauté Sérère None, il existe des archives numériques sonores et audiovisuelles de ces traditions, pour le plus grand plaisir d’un large public et des chercheurs. Plus important encore, certains des aînés de cette communauté ont appris à la génération suivante de musiciens comment fabriquer ces instruments traditionnels. Et comme l’a souligné l’Ambassadeur Zumwalt, « avec la transmission de ce savoir-faire, la musique prend vie et devient une source de revenus et de fierté pour la prochaine génération d’artistes Sérère None ».

Ce projet a été financé avec le Fonds pour la préservation du patrimoine culturel de l’Ambassade des Etats-Unis au Sénégal. Ce fonds a été mis en place en 2001 pour contribuer à la conservation de sites culturels, d’objets culturels ou de formes d’expression culturelle traditionnelle dans des pays comme le Sénégal. Avec une histoire culturelle d’une telle richesse et d’une telle diversité, le Sénégal a beaucoup à offrir au monde. En préservant et en transmettant de traditions culturelles de génération en génération, les Sénégalais peuvent célébrer leur culture comme une source de fierté nationale. Outre le projet Sérère None, le Fonds de l’Ambassadeur pour la préservation du patrimoine culturel a financé d’autres facettes du patrimoine culturel du Sénégal. Ainsi, en 2007, ce fonds a contribué à monter une exposition soulignant le rôle majeur de l’histoire des femmes au Sénégal. Le fonds a également apporté son soutien à la conservation de photographies et de documents pour le musée Léopold Sédar Senghor et a permis de moderniser l’exposition et le stockage de pièces d’art africain au Musée Theodore Monod, à Dakar.