Atelier de dissémination de la Feuille de route de la Réforme du secteur de l’énergie – Allocution de l’Ambassadeur des États-Unis, Dr Tulinabo

Allocution de l’Ambassadeur des États-Unis,
Dr Tulinabo Mushingi,
Atelier de dissémination de la Feuille de route
de la Réforme du secteur de l’énergie
24 octobre 2019, 10h00 (TBC)
Radisson Blu

(Telle que préparée)

Monsieur le Ministre du Pétrole et des Énergies,
Mesdames, Messieurs les Directeurs d’agence,
Madame la Coordinatrice de l’Unité de Formulation et de Coordination du second programme MCA-Sénégal,
Mesdames, Messieurs les Bailleurs de fonds, les Représentants du secteur privé et les Partenaires du secteur de l’énergie au Sénégal,
Mesdames, Messieurs,

Depuis 1960, les États-Unis et le Sénégal ont des liens diplomatiques étroits. Et depuis près de 60 ans, nous avons développé ensemble des relations et des liens économiques qui nous ont permis d’avoir les partenariats fructueux d’aujourd’hui. Le Compact du MCC axé sur l’énergie, d’un montant de 320 milliards de francs CFA, auxquels se rajoutent les 30 milliards du Gouvernement du Sénégal, est un nouveau chapitre de l’histoire du partenariat entre le Sénégal et les États-Unis. L’investissement du MCC au Sénégal vise à améliorer la stabilité et la performance du réseau de l’électricité à Dakar et dans les zones rurales. Outre ces investissements dans de nouvelles infrastructures matérielles, le Compact met l’accent sur la réforme institutionnelle visant à créer un secteur de l’énergie stable financièrement et un environnement favorable à un accroissement des investisseurs du secteur privé.

Le Gouvernement et le Ministère se sont engagés dans des réformes axées sur la transformation, à travers la Feuille de Route du Secteur de l’énergie, sur laquelle nous allons revenir plus en détail ce matin. Je ne saurais penser à un catalyseur plus important pour le développement du Sénégal qu’un secteur de l’énergie fiable, pérenne et fonctionnel, ni à un moment plus important pour cette réforme que maintenant. C’est pour moi un véritable honneur de me joindre à cet atelier avec Monsieur le Ministre Cissé et vous tous – leaders, innovateurs, preneurs de risques et catalyseurs – qui travaillez à la transformation du secteur de l’énergie, dans le cadre de notre objectif commun d’accroissement des opportunités économiques pour des millions de Sénégalais.

La Feuille de route du Secteur de l’énergie est un document stratégique qui non seulement est un prérequis à l’entrée en vigueur du Compact du MCC, mais qui s’inscrit également dans la droite ligne de la vision et des objectifs du Gouvernement, tels que figurant au Plan Sénégal Emergent 2 (PSE 2). La Feuille de route présente des alternatives stratégiques et des plans d’action d’ici 2035 pour essayer d’atteindre ces objectifs. C’est le résultat de plusieurs années de collaboration intense avec les parties prenantes clefs, dont la plupart sont ici aujourd’hui. Ces efforts ont été menés par l’Unité de Formulation et de Coordination du second programme MCA-Senegal (UFC-MCA Sénégal), en consultation avec le MCC, le Ministère, la Senelec et les principales parties prenantes. Je tiens à saluer vos efforts et à vous inviter tous à maintenir cet engagement, tandis que le Gouvernement et le Ministre du Pétrole et des Énergies poursuivent la mise en œuvre des réformes, dont certaines seront appuyées par le Compact du MCC et par d’autres bailleurs de fonds et parties prenantes investies dans le secteur de l’énergie. La réalisation de ces réformes et de cette Feuille de route demandera une collaboration constante. Comme le dit le proverbe wolof: Benn loxo du tàccu (On ne peut applaudir avec une seule main).

Au nom du peuple américain, qui a investi dans cette entreprise audacieuse, je vous félicite pour la réalisation de la Feuille de route. Je vous invite tous à poursuivre vos efforts ambitieux de mise en œuvre des réformes, afin que les personnes et les entreprises de ce pays puissent récolter les bénéfices d’un secteur de l’électricité optimisé, étendu et bien géré. Elles ne méritent rien de moins.

Nio Far.