Au-delà de la politique – La présentation sur la COP21 se transforme en un appel à l’action

As world leaders gathered in Paris for COP21, so do did these students gather to learn about what commitments the Unites States made to help reduce our reliance on carbon. (US Embassy photo)
Mme Woré Ndiaye, directeur exécutif de Sunu Capital Humain discute avec des élèves sur la façon dont leurs actions quotidiennes affectent l'environnement (Photo US Embassy)
Mme Woré Ndiaye, directeur exécutif de Sunu Capital Humain discute avec des élèves sur la façon dont leurs actions quotidiennes affectent l’environnement (Photo US Embassy)

La Conférence annuelle des Parties COP21 a fourni une occasion de discuter avec des lycéens sénégalais sur l’importance de la conférence et ce que les étudiants, en tant qu’individus et en tant que communauté, peuvent faire pour aider leur environnement. L’équipe environnement Green Team de l’ambassade américaine, en collaboration avec son partenaireSunu Capital Humain, a rencontré quatre écoles et une ONG à Dakar au cours des 11 jours de la conférence sur l’environnement COP21. Les partenaires se sont entretenus sur l’environnementalisme avec plus de 350 élèves du Lycée Martin Luther King, du Lycée Mixte Maurice de la Fosse, du Lycée John F. Kennedy, et du Lycée Moderne de Dakar.

Le Directeur exécutif de Sunu Capital, Woré Ndiaye, a expliqué que nous pouvons tous faire de petits changements pour créer un grand impact. « Quand vous allez au marché, ne prenez pas juste que votre argent. Vous pouvez également apporter un sac réutilisable de sorte que vous n’aurez pas à prendre un sac en plastique », a dit M. Ndiaye. En faisant de petites adaptations, comme refusant des sacs plastique ou en prenant un café avec une tasse réutilisable au lieu d’un jetable, M. Ndiaye a encouragé les élèves à prendre des décisions réfléchies dans leur vie de tous les jours.

À cette fin, la section des Affaires Publiques de l’ambassade a remis à chacun des lycéens une bouteille d’eau réutilisable, qui peut remplacer les bouteilles ou sacs plastique à usage unique qu’ils utilisent normalement pour boire. « Cela a été le moyen pour aider à expliquer la position américaine sur la COP21 », a déclaré le président de la Green Team, Craig Gerard. « Cependant, cela s’est transformée en une beaucoup plus grande occasion pour aider à engager la jeunesse sénégalaise de faire partie de la solution ».

En faisant équipe avec une ONG locale, cela a également permis à l’ambassade de briser les barrières culturelles. Le directeur de Sunu Capital a pu plaisanter avec les étudiants en wolof et leur expliquer pourquoi, en tant que musulmans, ils ne devraient pas laisser leur maison être négligée. Le message a résonné chez ces étudiants.

En montrant à ces lycéens des scènes de Dakar rempli de poubelles, Mme Ndiaye a réussi à attiser la fierté nationaliste, encourager les élèves à prendre la responsabilité civique de leurs actes. «Nous avons tous la possibilité de rendre notre ville meilleure », leur a-t-elle dit.