Forum sur le renforcement des capacités des producteurs et des transformateurs de noix de cajou

Monsieur le Ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des PME (Petites et moyennes entreprises),

Monsieur le Représentant du Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural,

Monsieur le Directeur Général de l’Agence de régulation des marchés (ARM),

Monsieur le Directeur national de l’Agence sénégalaise de Promotion des exportations (ASEPEX),

Monsieur le Directeur exécutif du Fonds national de Développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP),

Monsieur le Président du Cadre de concertation des acteurs de la filière anacarde,

Monsieur le Représentant de l’Alliance africaine du cajou (ACA),

Mesdames, Messieurs les Représentants des Institutions gouvernementales et des Associations sur le cajou au Sénégal, en Gambie et en Guinée-Bissau,

Eminents responsables, Chers invités.

Bon jour.  Je suis heureuse d’être ici ce matin pour participer à cet important forum.

Je félicite tout particulièrement Boubacar Sow et son équipe pour l’organisation de cet évènement et pour le formidable travail que l’ONG International Relief and Development (IRD) réalise en appui à l’amélioration de la filière cajou au Sénégal.

Je tiens à souligner que le présent atelier de renforcement des capacités des producteurs et des transformateurs de noix de cajou, ainsi que d’autres intervenants clefs dans la filière, arrive à point nommé.

En effet, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), le Sénégal s’efforce d’améliorer son climat des affaires, d’augmenter ses investissements dans les infrastructures et de développer le pays pour en faire une plateforme régionale en termes de logistique, d’industrie et de services. Et comme vous le savez tous, le gouvernement du Sénégal a désigné l’agriculture et l’agro-industrie comme secteurs prioritaires du développement économique, dans le cadre du PSE.

Nous saluons le lancement de ce programme, car la coopération dans le domaine de l’agriculture est un élément capital des relations entre les Etats-Unis et le Sénégal. De plus, la coopération américaine en matière de développement s’inscrit dans la droite ligne des  efforts du gouvernement du Sénégal pour diversifier et dynamiser l’économie.

Par ailleurs, dans le cadre de l’Initiative du président Obama Feed the Future, le Département américain de l’Agriculture (USDA), l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) et d’autres agences des Etats-Unis aident le Sénégal à développer et renforcer les filières agricoles, à réduire la malnutrition et à augmenter la sécurité alimentaire.

Les programmes Feed-the-Future de l’USDA et de l’USAID apportent également un appui au développement des filières agricoles à fort potentiel de développement commercial.

Le Sénégal bénéficie d’un bon climat, d’un sol fertile et d’une diversité de terres – autant d’éléments essentiels pour la réussite du secteur agricole, qui peut stimuler l’augmentation des revenus et des emplois.

L’appui du département américain de l’Agriculture (USDA) aux projets d’amélioration de la filière anacarde dans les régions de Kolda, Ziguinchor, Sédhiou et Fatick illustre encore notre engagement à soutenir le développement du secteur agricole de ce pays.

Plus de 20.000 petits producteurs et transformateurs de noix de cajou, situés dans les principales régions productrices de cajou au Sénégal, devraient bénéficier de ce programme.

En outre, l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) apporte son appui aux réformes politiques pour améliorer le climat des affaires.

Les Etats-Unis d’Amérique, qui sont l’un des plus grands producteurs agricoles dans le monde, ont beaucoup à partager en termes d’expérience sur le plan technique. Nous sommes déterminés à travailler avec le Sénégal pour promouvoir notre objectif commun d’amélioration de la prospérité économique.

Pour terminer, je voudrais souligner que tandis que le Sénégal œuvre à la diversification de son économie et au développement d’un secteur agricole dynamique, le gouvernement des Etats-Unis et les groupes d’intérêt du secteur privé se tiennent prêts à apporter leur soutien de toutes les façons possibles.

Merci.