Cérémonie de remise de Matériel à la Gendarmerie Nationale – Allocution de l’Ambassadeur des États-Unis, Dr Tulinabo Mushingi Mardi 4 décembre 2

Allocution de l’Ambassadeur des États-Unis, Dr Tulinabo Mushingi
Cérémonie de remise de matériel à la Gendarmerie nationale
Mardi 4 décembre 2018

(Telle que préparée)

 

 Monsieur le Haut-Commandant de la Gendarmerie Nationale et Directeur de la Justice Militaire,
Monsieur le Commandant de la Gendarmerie Mobile,
Messieurs les Officiers et les Sous-officiers,
Mesdames, Messieurs les Membres du Corps diplomatique,
Chers Invités,
Mesdames, Messieurs,

Au nom du gouvernement des États-Unis, du Bureau de l’Application des lois et de la lutte contre les stupéfiants à l’étranger (INL) et du Bureau de la Sécurité régionale, permettez-moi d’adresser tous mes remerciements à la Gendarmerie nationale, tout particulièrement au Général Sène, Haut-Commandant de la Gendarmerie nationale, et au Général Diouf, d’avoir permis l’organisation de cet évènement.

Même si nous sommes rassemblés ici aujourd’hui pour un évènement positif, permettez-moi de prendre un moment pour faire quelques remarques sur la disparition d’un patriote américain, l’ancien Président des États-Unis George Herbert Walker Bush. Nos cœurs sont lourds, bien entendu, mais ils sont également pleins de gratitude pour son dévouement envers notre pays et pour le travail qu’il a accompli pour maintenir la paix et la démocratie dans le monde. Comme l’avait déclaré le Président Bush lui-même : « Il n’y a rien de plus gratifiant que de servir son pays et ses compatriotes, et de bien le faire. Et c’est là-dessus que repose notre système de gouvernement autonome ».

Le gouvernement des Etats-Unis est un fervent supporter de la Police des Nations Unies et travaille avec la Gendarmerie sénégalaise depuis quatre ans au déploiement d’unités de Gendarmes dans le cadre des missions des Nations Unies. Ainsi, nous avons formé plus de mille sept cents personnels en vue de leur déploiement dans des Missions des Nations Unies au Mali, en République centrafricaine, au Darfour et en République démocratique du Congo.

Le Sénégal est un partenaire essentiel de la lutte contre le terrorisme et un exportateur de sécurité important dans la région et dans le monde entier. Des chercheurs de l’Université d’Uppsala ont conclu que le maintien de la paix diminue la durée des conflits, augmente la paix dans le temps après un conflit et limite le risque de contagion des conflits aux pays voisins. Le Sénégal joue un rôle capital en fournissant des éléments en appui à ces forces du maintien de la paix et la Gendarmerie nationale sénégalaise se trouve en première ligne de ces efforts.

Ces dernières années, nous avons assisté à une augmentation considérable des attaques meurtrières sur les personnels chargés du maintien de la paix. Nous rendons hommage au sacrifice et à la bravoure de ceux qui ont donné leur vie pour la paix et nous saluons ceux qui sont sur le terrain et qui exécutent courageusement le mandat du Conseil de Sécurité.

Dans la continuité de notre partenariat dynamique, nous aidons la Gendarmerie nationale à préparer son personnel au déploiement, et je suis vraiment ravi de prendre part à la prochaine mouture de notre travail commun : aider la Police à s’assurer que son personnel puisse se prendre en charge lors des missions des Nations Unies. À cet effet, j’ai l’honneur non seulement de fournir du matériel pour l’entraînement, avec notamment un véhicule blindé de transport de troupes, des camions et une ambulance, mais également plusieurs volets de formation, pour préparer vos mécaniciens aux défis qui les attendent lors des missions sur le terrain, le tout pour une valeur estimée à plus de 400 millions de francs CFA.

Ces véhicules et ces formations font partie de notre engagement envers ceux que vous allez protéger et envers vous, les soldats du maintien de la paix. Nous savons que la sûreté et la sécurité des personnels chargés du maintien de la paix sont directement liées à l’exécution de la mission. Chaque fois qu’un membre du personnel du maintien de la paix perd la vie, c’est une perte de trop. En améliorant l’exécution des missions, nous sauvons des vies du personnel chargé du maintien de la paix. C’est aussi simple que cela.

Et nous avons en perspective une collaboration et des contributions renforcées, telles que l’accroissement des capacités d’entraînement de notre Centre d’entraînement tactique régional de Thiès. Les États-Unis sont heureux de poursuivre leur partenariat avec la Gendarmerie nationale sénégalaise, tandis que vous déployez des éléments bien dirigés, hautement qualifiés et entraînés qui peuvent accomplir les tâches pour lesquelles ils sont mandatés et se distinguer dans la plus pure tradition sénégalaise.

 

Merci de votre attention.

 

 

###