Flag

An official website of the United States government

17 MINUTE READ
janvier 5, 2024

Comment les Américains fêtent la nouvelle année

Comment les Américains fêtent la nouvelle année [galerie d’images]

Des hommes en costume d’époque, de la guerre d’indépendance des États-Unis, jouant du fifre ou du tambour (© Joseph Prezioso/Anadolu Agency/Getty Images)
Des musiciens en tenue du XVIIIe siècle participent à la « Peoples’ Parade » organisée à Boston, le 31 décembre 2022, à l’occasion du réveillon du Nouvel An. (© Joseph Prezioso/Anadolu Agency/Getty Images)

Aux États-Unis, on célèbre la nouvelle année de nombreuses façons. Les traditions varient selon les régions, en fonction des vagues d’immigration qui s’y sont produites, et parfois d’un quartier à l’autre, dans les villes de toutes tailles où se sont installées différentes communautés ethniques. D’autres coutumes du réveillon, comme la célèbre descente de la boule de Times Square, à New York, ont d’autres origines, maritimes notamment.

Et bien sûr, les gens font la fête dans des soirées privées ou dans des lieux publics. Voici quelques exemples qui illustrent comment les Américains accueillent la nouvelle année, d’un bout à l’autre du pays.

Un artiste souriant, habillé en geisha assise dans une grande chaussure suspendue au-dessus d’une foule (© Andy Newman/Florida Keys News Bureau/Reuters)
(© Andy Newman/Florida Keys News Bureau/Reuters)

L’artiste « Sushi », dans une chaussure à talons géante qui descend sur le coup de minuit durant la fête de la « Red Shoe Drop », célèbre le Nouvel An avec la foule rassemblée à Duval Street, à Key West, en Floride, le 31 décembre 2019. Key West accueille d’autres festivités lors du réveillon, notamment des feux d’artifice au bord de l’eau et la descente d’une énorme coquille de conque (symbole de l’archipel des Keys en Floride) sur le toit d’un bar de la ville.

Un couple s’embrassant sous une pluie de confettis à Times Square (© Craig Ruttle/AP Images)
(© Craig Ruttle/AP Images)

Des visiteurs de tout le pays, et même du monde entier, se joignent aux New-Yorkais la veille du Nouvel An pour assister à la descente d’une boule illuminée le long d’un mât à Times Square, jusqu’au dernier coup de minuit. Ici, Irene Mayoral et Gerald Nuell, de jeunes fiancés espagnols, s’embrassent sous une pluie de confettis à Times Square le 1er janvier 2022.

Les « boules horaires » ont des origines maritimes qui remontent au XIXe siècle. Installées dans les ports, elles descendaient chaque jour le long de mâts, à midi. « Les navires utilisaient les boules pour régler leur horloge en fonction de l’heure locale », explique le site d’informations économiques Insider*. La chute de la boule de la Saint-Sylvestre à New York a commencé il y a plus d’un siècle, en 1907.

Silhouette d’un couple et sa réflexion dans un point d’eau, lors d’une promenade matinale (© Mel Evans/AP)
(Mel Evans/AP)

Comme partout au monde, le Nouvel An est souvent l’occasion de prendre de bonnes résolutions – faire plus d’exercice, par exemple – et les Américains n’échappent pas à la règle. Ils sont nombreux à aimer profiter du grand air pour brûler des calories. Ce couple se promène sur une jetée près d’une plage, au petit matin en 2015, à Asbury Park, dans le New Jersey.

Des personnes en maillot de bain, portant des guirlandes et des lunettes de l’année 2022, courant dans de l’eau et une plage en arrière-plan (© Joseph Prezioso/AFP/Getty Images)
(© Joseph Prezioso/AFP/Getty Images)

C’est une tradition à Boston depuis 1904 : le jour de l’An, on se jette dans l’eau glacée pour prendre son premier bain de l’année. Des rituels du même genre se déroulent à travers les États-Unis, les nageurs faisant symboliquement table rase du passé en plongeant dans l’eau le 1er janvier pour prendre un nouveau départ. Les plus frileux ressortent aussi vite qu’ils sont entrés, tandis que d’autres font leur séance quotidienne de natation, malgré les températures glaciales.

Ces bons vivants font vivre la tradition à Boston, le jour de l’An en 2022, sur la plage dite M Street Beach.

Des gens déguisés courant lors d’un défilé (© Ed Jones/AFP/Getty Images)
(© Ed Jones/AFP/Getty Images)

Ces joyeux lurons participent au défilé des « Mummers » à Philadelphie le 2 janvier 2022. Ce festival folklorique, la « Mummers Parade », se tient depuis plus de 120 ans pour marquer la nouvelle année. Quelque 10 000 participants, répartis par thèmes, défilent dans les rues de la ville. Cette forme de pantomime comique a été introduite à Philadelphie par les immigrants suédois, allemands et anglais à la fin du XVIIe siècle.

Des spectateurs rassemblés de chaque côté d’une rue et regardant un char passer (© Michael Owen Baker/AP Images)
(© Michael Owen Baker/AP Images)

La Rose Parade (défilé des roses), tradition new-yorkaise emblématique du jour de l’An, comprend des chars aux décorations fleuries recherchées, des fanfares et des groupes de chevaux qui marchent à l’amble.

Le défilé précède toujours la finale du Rose Bowl, de football américain universitaire, et a parfois lieu le 2 janvier si le jour de l’An tombe un dimanche. Le défilé a été organisé pour la première fois en 1890 et n’a connu d’interruption que lors de la Seconde Guerre mondiale en 1942, 1943 et 1945, et durant la pandémie de COVID-19 en 2021.

Placée sous le sceau de la musique, la Rose Parade de 2024 a pour thème « Celebrating a World of Music : The Universal Language », en hommage à l’universalité des sons et des rythmes qui apaisent, enchantent, émeuvent et unissent les peuples du monde entier.*

 

Adaptation d’un article publié le 29 décembre 2022.