Déclaration du président Joseph R. Biden, Jr. à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire

Déclaration du président Joseph R. Biden, Jr. à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire

La Maison-Blanche
Le 19 août 2021


En cette Journée mondiale de l’aide humanitaire, nous rendons hommage aux travailleurs humanitaires et à toutes les personnes présentes sur le terrain, de tous horizons et de toutes nationalités, qui défendent et apportent chaque jour une aide vitale aux personnes les plus vulnérables. Nous réaffirmons également notre engagement à placer les droits humains au centre de notre politique étrangère, non pas par le biais de déploiements militaires interminables, mais grâce à notre diplomatie, à nos outils économiques, en soutenant les travailleurs et les organisations humanitaires, ainsi qu’en ralliant le monde à notre cause.

Cette année, plus de 235 millions de personnes dans plus de 56 pays ont besoin d’aide humanitaire et de protection. Les travailleurs humanitaires ont répondu à un nombre historique de personnes fuyant la répression politique, la persécution, les conflits armés, la violence basée sur le genre et les catastrophes naturelles. S’ajoutent à cela les difficultés liées à la lutte contre une pandémie mondiale et à l’accélération de la crise climatique. Les conditions météorologiques extrêmes peuvent exacerber les déplacements forcés dans le monde entier, et les effets liés au climat augmentent le risque encouru par les communautés marginalisées déjà déplacées par les conflits.

Pourtant, même face à des défis d’une envergure sans précédent, les travailleurs humanitaires du monde entier se sont distingués par leur courage, leur engagement et leur volonté d’aider leurs semblables dans le besoin, souvent au péril de leur vie. L’année dernière, 475 travailleurs humanitaires ont perdu la vie, ont été blessés ou kidnappés. Les États-Unis s’associent à leurs partenaires du monde entier pour condamner le meurtre, l’enlèvement ou toute autre attaque contre les travailleurs humanitaires et nous rendons hommage au noble service de celles et ceux qui continuent de servir face à ces menaces. Les travailleurs du secteur de la santé du monde entier, dont l’immense majorité sont des femmes, travaillent sans relâche en première ligne de la pandémie de COVID-19, dispensant des soins dans des environnements parmi les plus difficiles. Lorsqu’un deuxième tremblement de terre majeur a secoué Haïti, les travailleurs humanitaires ont répondu à l’appel. En Afghanistan, les États-Unis soutiennent les travailleurs humanitaires qui œuvrent jour et nuit pour protéger les plus vulnérables, notamment les femmes et les filles. Les travailleurs humanitaires se sont précipités pour fournir des articles de secours aux personnes déplacées dans le nord du Mozambique, où la violence a atteint des niveaux sans précédent. Les personnes victimes de persécutions et fuyant le coup d’État ainsi que les violences qui ont suivi en Birmanie reçoivent des services de protection essentiels de la part de travailleurs humanitaires. Au Venezuela, en Éthiopie et dans d’autres régions touchées par des conflits, les travailleurs humanitaires sont en première ligne, souvent au péril de leur vie, pour acheminer des fournitures à des centaines de milliers de personnes souffrant de la famine.

En cette Journée mondiale de l’aide humanitaire et tous les jours, nous sommes solidaires des travailleurs humanitaires et reconnaissons leur service et leur sacrifice extraordinaires. Nous rendons hommage à leurs actions inlassables pour sauver des vies, préserver la dignité humaine et soulager la souffrance. Leur engagement et leurs actions désintéressés sont un exemple pour nous tous. Nous veillerons également à les soutenir en cas de crise ou de conflit, en menant grâce à notre diplomatie et notre aide humanitaire.

 

Voir le contenu d’origine : https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2021/08/19/statement-by-president-joseph-r-biden-jr-on-world-humanitarian-day/ 

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.