Des experts internationaux publient un guide sur la gestion de la chenille légionnaire d’automne, une grave menace pour la sécurité mondiale pr

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 Des experts internationaux publient un guide sur la gestion de la chenille légionnaire d’automne, une grave menace pour la sécurité mondiale présente en Afrique

En 2016, l’existence d’un ravageur envahissant appelé chenille légionnaire d’automne (FAW ou  fall armyworm, en anglais) a été confirmée pour la première fois en Afrique. Originaire des Amériques, la chenille peut se nourrir de 80 espèces de cultures différentes, dont le maïs, un aliment de base consommé par plus de 300 millions de familles de petits exploitants africains. Ce ravageur de cultures a depuis été localisé dans plus de 30 pays africains, et représente une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire de ces pays, leurs revenus et leurs moyens de subsistance.

Selon une note d’information publiée en septembre 2017 par le Centre international pour l’agriculture et les sciences biologiques (CABI), si des mesures de contrôle appropriées ne sont pas appliquées, le parasite pourrait causer, dans le rendement du maïs, des pertes considérables estimées entre 3,6 et 6,2 milliards de dollars (entre 1 900 et 3 300 milliards CFA) par an pour l’ensemble des 12 principaux pays africains producteurs de maïs.

La présence de la chenille a été observée pour la première fois sur des cultures de maïs au Sénégal en août 2017, dans les régions de Kolda, Kaffrine, Kaolack et Saint-Louis. Pour y remédier, l’USAID/Sénégal et le programme Naatal Mbay, mis en œuvre dans le cadre de l’Initiative alimentaire pour l’avenir (Feed the Future), ont accompagné le gouvernement du Sénégal dans ses efforts de sensibilisation sur cette menace à travers des ateliers sur les méthodes d’identification et de gestion de la chenille légionnaire d’automne. L’USAID/Sénégal a également financé la participation de cinq experts à la formation régionale des formateurs sur la gestion de la chenille légionnaire d’automne qui sera organisée par l’USAID à Cotonou, au Bénin, les 13 et 15 février 2018.

Pour lutter contre la propagation de la chenille légionnaire d’automne à travers le continent africain, des experts internationaux se sont réunis pour élaborer un nouveau guide complet de gestion intégrée des ravageurs (IPM) pour aider les scientifiques, les organisations de protection des plantes, les agences de vulgarisation agricole, les instituts de recherche et les gouvernements à combattre ces parasite voraces en collaboration avec les exploitants agricoles.

Le guide intitulé Fall Armyworm in Africa: A Guide for Integrated Pest Management (Chenille légionnaire d’automne en Afrique : guide pour une stratégie intégrée de lutte contre les ravageurs) a été élaboré conjointement par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le Centre international pour l’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) et le Programme de recherche sur le maïs (CRP MAIZE) du CGIAR, Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale.

Fall Armyworm in Africa: A Guide for Integrated Pest Management (Chenille légionnaire d’automne en Afrique : guide pour une stratégie intégrée de lutte contre les ravageurs) .

 Auteurs: B.M. Prasanna, Joseph E. Huesing, Regina Eddy, Virginia M. Peschke

Élaboré conjointement par l’USAID, le CIMMYT, le Programme de recherche sur le maïs du CGIAR, en collaboration avec différents partenaires nationaux et internationaux en matière de recherche et de développement.

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS :

Abdoulaye Ndao – 77 740 6443
Abdoulaye Dia – 78 190 1825

 QUI SOMMES-NOUS ?

Feed the Future est une initiative des États-Unis visant à combattre la faim et la pauvreté. Dirigée par l’USAID et s’appuyant sur l’expertise de plusieurs agences et départements du gouvernement des États-Unis, Feed the Future réunit différents partenaires pour aider certains des pays les plus pauvres au monde à exploiter le potentiel de l’agriculture et de l’entreprenariat pour relancer leur économie et créer de nouvelles opportunités. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.feedthefuture.gov.

L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) œuvre pour mettre fin à la pauvreté extrême et permettre à des sociétés démocratiques et résilientes de réaliser leur potentiel. L’USAID investit dans des idées contribuant à améliorer la vie de millions d’hommes, de femmes et d’enfants en investissant dans la productivité agricole, afin que les pays puissent nourrir leur population, en luttant contre la mortalité maternelle et infantile et des maladies mortelles comme le VIH, le paludisme et la tuberculose, en fournissant une aide vitale en cas de catastrophes, en faisant la promotion de la démocratie, des droits de l’homme et la de bonne gouvernance dans le monde entier, en favorisant le développement du secteur privé et la croissance économique durable, en aidant les communautés à s’adapter à un environnement en évolution et en valorisant le rôle des femmes et des filles dans l’ensemble des pays où nous intervenons. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre site : www.usaid.gov.

Le Centre international pour l’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) est le leader mondial dans la recherche sur le maïs et le blé, ainsi que les systèmes d’exploitation s’y rattachant, financés par des fonds publics. Le CIMMYT, dont le siège social est situé près de Mexico, travaille avec des centaines de partenaires du monde en développement pour augmenter durablement la productivité des systèmes de culture du maïs et du blé, améliorant ainsi la sécurité alimentaire mondiale et réduisant la pauvreté. Le CIMMYT est membre du système CGIAR et dirige les programmes de recherche du CGIAR sur le maïs et le blé, ainsi que la plateforme d’excellence en matière d’élevage. Le Centre reçoit le soutien de gouvernements nationaux, de fondations, de banques de développement et d’autres organismes publics et privés. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site : www.cimmyt.org.

Le Programme de recherche sur le maïs (MAIZE) du CGIAR est une collaboration internationale dirigée par le Centre international d’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) et l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA). MAIZE cherche à mobiliser des ressources mondiales pour la recherche et le développement pour réaliser un impact plus important sur les systèmes agricoles reposant sur la culture du maïs, en Afrique, en Asie du Sud et en Amérique latine. La stratégie de MAIZE s’appuie sur les apprentissages et les expériences accumulées grâce à des décennies de partenariats approfondis avec des partenaires nationaux et internationaux dans les domaines de la recherche et du développement, y compris des institutions publiques et privées, ainsi que des communautés agricoles. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site : www.maize.org.