ECOWAP + 10 et Revue de secteur jointe

Monsieur le Président de la République du Sénégal,

Madame et Messieurs les Chefs d’Etats membres de la CEDEAO,

Monsieur le Président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest,

Monsieur le Président de la Commission de l’Union monétaire et économique de l’Afrique de l’Ouest,

Mesdames et Messieurs les Représentants de l’Union africaine et du Nouveau partenariat pour le Développement agricole,

Mesdames et Messieurs les Ministres des pays de la CEDEAO,

Mesdames et Messieurs les membres du Corps diplomatique au Sénégal,

Mesdames et Messieurs les représentants des Organisations internationales,

Mesdames et Messieurs les représentants des Organisations paysannes d’Afrique de l’Ouest,

Mesdames et messieurs les membres de la société civile,

Chers invités,

Bonjour.

Je vous remercie de m’inviter à prendre la parole devant les participants de cet important Forum.

Les Etats-Unis veulent renforcer leur partenariat avec l’Afrique de l’Ouest et la région dans son ensemble. En coopération avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique, nous voulons vous accompagner dans la poursuite de vos objectifs, la réduction de la pauvreté et l’accomplissement d’un mode de développement durable.

Pour reprendre les mots du Président Obama, ‘l’Amérique croit en l’Afrique, comme une région de possibilités et de débouchés prometteurs, pour l’Afrique, pour l’Amérique, et pour nos peuples et nos économies.

Il y a dix ans, la CEDEAO établissait la Politique agricole pour la CEDEAO, connue sous le nom d’ECOWAP. Au cours de ces dix ans, le gouvernement des Etats-Unis, à travers l’USAID et le Corps de la Paix, a collaboré avec les participants au Forum d’aujourd’hui, pour accroître la croissance agricole en Afrique de l’Ouest.

Je voudrais prendre un instant pour mentionner quelques exemples spécifiques.

A travers l’USAID, nous soutenons le Programme détaillé pour le Développement de l’agriculture africaine PDDAA,  mené par l’Afrique, et son objectif d’un taux de croissance agricole de six pour cent pour deux mille quinze (2015).

L’USAID est en étroite coordination avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’OUEST (CEDEAO) ; nous avons soutenu un plan d’investissement régional (RAIP) et une agence agricole régionale pour travailler à atteindre cet objectif de croissance.

L’USAID aide également à renforcer les capacités des institutions régionales à réduire la vulnérabilité chronique de l’Afrique de l’Ouest. Parmi ces partenaires, se trouvent le Comité permanent Inter-états de lutte contre la sécheresse au Sahel, et le Conseil Ouest et Centre Africain pour la recherche et le développement agricoles. Des mesures essentielles en sont sorties, comme la création de systèmes d’alerte précoce de sécheresse, l’accroissement de l’accès des paysans à l’information météorologique, et la diffusion des statistiques sur l’agriculture.

De manière plus spécifique, l’USAID a contribué à l’élaboration du concept de Réserve alimentaire régionale, du Document de politique commerciale, de la Stratégie d’une agriculture intelligente face au climat, de l’Initiative zéro faim à l’horizon deux mille vingt-cinq (2025) , du programme régional de soutien au filet de protection sociale, et de l’Offensive régionale pour une production de riz durable en Afrique de l’Ouest.

Le soutien direct de l’USAID à la Politique agricole de la CEDEAO de deux mille trois (2003)  à deux mille quinze (2015) s’élève environ à sept millions cinq cent mille dollars (7.500.000 $). Nous sommes fiers de notre engagement à améliorer les vies des populations à travers la région. Nous allons poursuivre ces efforts.

Je voudrais particulièrement remercier le Sénégal d’accueillir la réunion d’aujourd’hui. Je félicite la CEDEAO, sous le leadership du Président Sall, pour sa mise en œuvre de la politique agricole de la CEDEAO et son programme régional d’investissement en agriculture.

Nous félicitons aussi le Sénégal pour son organisation, parallèlement à cette conférence, d’une réunion sur une initiative régionale pour le développement durable du riz dans cette région. Nous soutenons cet objectif, l’autosuffisance en riz à l’horizon deux mille cinquante (2050) pour l’Afrique de l’Ouest. Grâce aux efforts du Président Sall, le Sénégal est déjà fermement engagé sur la voie de l’autosuffisance en riz.

Et enfin, je félicite la CEDEAO,  qui entreprend cette ‘Revue sectorielle jointe’ et les sept revues nationales jointes, en conformité avec la Déclaration de Malabo. Les résultats de vos travaux aideront la région à faire face aux écarts dans les politiques et la production agricoles, et amélioreront la première génération de programmes ECOWAP.

Merci à vous tous, de permettre au gouvernement des Etats-Unis d’être un partenaire dans ce processus vital. Je suis sûr que nous tirerons tous des enseignements de cette revue inclusive et dynamique, pour atteindre nos objectifs communs de développement, pour une Afrique de l’Ouest plus prospère.

Je vous remercie de votre aimable attention.