Elimination des mines terrestres et la destruction des armes classiques

To Walk the Earth in Safety 20e édition :
le leadership mondial des États-Unis pour l’élimination des mines terrestres et la destruction des armes classiques

Département d’État des États-Unis
Bureau des Affaires politiques et militaires
Le 5 avril 2021
Fiche d’information

 

Les États-Unis sont le principal bailleur de fonds au monde pour les activités de destruction des armes classiques qui permettent d’œuvrer en faveur de la paix et de la sécurité internationales en limitant les risques humanitaires liés aux mines terrestres et aux munitions non explosées dans les pays sortant d’un conflit. Nous travaillons également en partenariat avec des pays du monde entier pour limiter la disponibilité d’armes légères et de petit calibre et de munitions excédentaires, mal sécurisées ou à risque.

La publication aujourd’hui de la 20ème édition de To Walk the Earth in Safety, le rapport annuel du département d’État résumant les réalisations du programme américain de destruction des armes classiques, souligne l’engagement à long terme des États-Unis à favoriser la sécurité des communautés à l’issue des conflits et à préparer le terrain pour leur relèvement et leur développement.

  • Depuis 1993, les États-Unis ont investi plus de 4 milliards de dollars pour le déminage terrestre et l’élimination des armes de guerre explosives en toute sécurité, ainsi qu’en vue de la sécurisation et de l’élimination sans danger des armes légères et de petit calibre et des munitions excédentaires dans plus de 100 pays.Les États-Unis sont ainsi le plus grand bailleur de fonds au monde s’agissant du financement des activités de destruction des armes classiques.En 2020, les États-Unis ont financé des actions de ce type dans 49 pays, pour un montant de plus de 259 millions de dollars.

 

  • Les États-Unis ont financé des programmes de gestion des stocks stratégiques dans le monde entier visant à réduire les armes et munitions à risque et à améliorer la sécurité des stocks afin d’éviter le détournement d’armes vers des terroristes et d’autres acteurs déstabilisateurs.

 

  • Dans le cadre du programme de destruction des armes conventionnelles, le gouvernement américain a collaboré avec des pays partenaires et des organisations internationales pour détruire plus de 39 000 systèmes portables de défense aérienne (MANPADS), des lance-missiles d’épaule superflus ou mal sécurisés, qui, s’ils ne sont pas correctement protégés,constituent une menace considérable pour l’aviation civile mondiale.

 

  • Notre Force de réaction rapide (QRF) dispose de la flexibilité nécessaire pour aider les pays en cas d’urgence, en tant que premier intervenant, à la fois pour prévenir un événement explosif catastrophique dans un dépôt d’armes et de munitions et pour en gérer les retombées.

 

  • La sensibilisation communautaire proactive par le biais de nos programmes d’éducation aux risques liés aux explosifs a permis d’éviter d’innombrables blessures, tandis que l’aide aux survivants financée par les États-Unis a fourni des services médicaux et de réadaptation essentiels aux personnes blessées par des mines terrestres et des munitions non explosées.

 

  • En étroite coopération avec le département de la Défense et l’Agence des États-Unis pour le développement international, le département d’État a aidé de nombreux pays à se proclamer déminés.

 

Pour plus d’informations ou pour demander un exemplaire papier de To Walk the Earth in Safety, veuillez contacter le bureau des Affaires politiques et militaires, le bureau chargé des Affaires parlementaires et publiques, à pm-cpa@state.gov, et suivez-nous sur Twitter @StateDeptPM. Le rapport est également consultable sur le site Web du département d’État à l’adresse https://www.state.gov/to-walk-the-earth-in-safety/.

Voir le contenu d’origine : https://www.state.gov/to-walk-the-earth-in-safety-20th-edition-u-s-global-leadership-in-landmine-clearance-and-conventional-weapons-destruction/

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.