L’Ambassade célèbre la fête nationale des Etats-Unis

Monsieur Augustin Tine, Ministre des Forces armées, (centre) est venu représenter le Gouvernement du Sénégal à la célébration de la fête nationale des Etats-Unis

Ce jeudi 11 juin, les Américains de Dakar ont célébré leur fête nationale dans l’enceinte de l’Ambassade des Etats Unis, en présence de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, S.E. James Zumwalt, et de Monsieur Augustin Tine, Ministre des Forces armées, venu représenter le Gouvernement du Sénégal. On notait, parmi les distingués invités,  de nombreux diplomates et militaires ainsi que des chefs d’entreprise, des dignitaires religieux, des autorités coutumières, des membres de la société civile, etc.

Les Américains font référence au « 4 juillet », date qui marque l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration d’indépendance en 1776, pour célébrer l’Indépendance des Etats-Unis. Toutefois, pour cette année, l’ambassade des Etats-Unis à Dakar a choisi de se rassembler avant cette date en raison du Ramadan qui commence bientôt.

Cette année c’est le thème spécial du Hollywood Glamour des années 1960 qui a été choisi, car cette période correspond à des moments historiques des relations avec le Sénégal :

  • En septembre 1960, les Etats-Unis ont reconnu et établi des relations diplomatiques avec le Sénégal nouvellement indépendant.
  • Les Etats-Unis ont été l’un des premiers pays à envoyer un ambassadeur, Henry Villard, avec résidence à Dakar.
  • En avril 1961, le vice-président Lyndon Johnson est venu à Dakar pour participer à la célébration du premier anniversaire de l’indépendance du Sénégal.
  • En novembre 1961, le président Léopold Sédar Senghor est venu à Washington sur invitation du président John F. Kennedy et ils se sont rencontrés à la Maison Blanche.
  • En 1963, les premiers volontaires du Corps de la Paix américain sont arrivés au Sénégal. Depuis, plus de trois mille américains ont travaillé côte à côte avec leurs partenaires sénégalais pour faire la promotion de la santé, améliorer l’agriculture et offrir des opportunités dans le domaine éducatif.
  • Les années 1960 ont également vu un renforcement des liens culturels. En 1966, le département d’Etat a envoyé les plus grands noms de la culture africaine-américaine – Duke Ellington, Alvin Ailey et Langston Hughes – au Sénégal, dans le cadre du “Festival Mondial des Arts Nègres”.

L’Ambassadeur James Zumwalt, en souhaitant la bienvenue aux nombreux invités, a salué le fait que « aujourd’hui, cinquante ans plus tard, les relations entre la République du Sénégal et les Etats-Unis sont toujours solides, étroites et dynamiques ». Il a rappelé l’intérêt commun, pour les deux pays, de « promouvoir la sécurité régionale et la même volonté de contribuer aux efforts internationaux pour apporter ou préserver la paix ». « Les Etats-Unis et le Sénégal ont un rêve commun, qui est de stimuler la prospérité économique dans leur pays et dans le monde, afin de bâtir un meilleur avenir, plus prospère, pour nos enfants, » a-t-il ajouté.

Pour terminer, un feu d’artifice géant et magnifique a été offert dans les jardins de l’ambassade à tous ceux qui sont venus célébrer le deux-cent-trente-neuvième anniversaire de l’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique.