Cérémonie de remise des diplômes à la première cohorte YALI

Monsieur le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne,

Mesdames, Messieurs les Représentants du Corps diplomatique,

Madame la Directrice de l’USAID,

Monsieur le Directeur général du CESAG,

Monsieur le Directeur du Centre Régional de Leadership YALI pour l’Afrique de l’Ouest basé à Dakar,

Chers Partenaires du Secteur privé,

Cher Représentant des Young African leaders,

Chers Invités,

Mesdames, Messieurs,

Bonjour. Tout d’abord, je voudrais adresser toutes mes félicitations aux 98 femmes et aux hommes venus de onze pays différents qui sont venus ici aujourd’hui pour recevoir les certificats attestant de la réalisation fructueuse d’une formation intensive d’une durée de cinq semaines, dans le cadre de l’Initiative YALI du président Obama.

Je vous propose à présent de les applaudir.

Cet évènement a pour but de vous rendre hommage, de saluer vos réalisations et de fêter le leadership de la jeunesse africaine.

Cette journée marque le début de votre nouveau voyage en tant que leaders au sein de vos communautés et sur vos lieux de travail.

Les outils de leadership, les expériences pratiques et les connaissances dont vous vous êtes imprégnés au  cours de ces cinq dernières semaines vous auront permis, je l’espère, de renforcer vos capacités à être une source d’inspiration pour les autres.

Dans votre quête d’excellence et de détermination pour arriver à accomplir de grandes choses pour vous-même et pour vos communautés, sachez que vous pouvez compter sur le soutien du peuple américain, notamment à travers le programme YALI.

Les Centres Régionaux de Leadership YALI pour l’Afrique de Dakar, Accra, Nairobi et Pretoria bénéficient tous du soutien du gouvernement des Etats-Unis, en partenariat avec le secteur privé.

Le gouvernement des Etats-Unis, par le biais de l’USAID, a alloué presque 50 millions de dollars au fonctionnement des quatre Centres Régionaux de Leadership YALI pour l’Afrique, qui sont impliqués dans des activités pour le développement des jeunes et la gestion des projets pour les aider à réussir.

Je sais qu’un sens de la communauté a émergé de ces semaines intenses en apprentissage, en partage et en vie commune, jetant ainsi les bases de nouveaux réseaux au sein desquels vous pourrez vous entraider et prospérer.

En tant que diplômés du Centre RLC de Dakar, vous faites désormais partie de la famille des anciens de YALI, aux côtés des anciens du programme Mandela Washington YALI, qui ont reçu une formation similaire en leadership aux Etats-Unis.

Vous avez à présent accès au réseau international YALI. Créé par le président Obama en 2013, ce réseau comprend plus de deux cent mille membres répartis à travers le continent.

Il permet d’accéder à des cours et du matériel en ligne et il connecte les membres avec d’autres leaders du monde entier dans leurs domaines respectifs.

YALI est une véritable force porteuse de changement pour l’avenir et vous êtes assis sur le siège du conducteur. Vous pouvez contribuer à mener l’Afrique vers la croissance, la prospérité et la sécurité, pour le plus grand bien de tous.

Le programme YALI est enraciné dans des partenariats entre les secteurs public et privé, et  d’éminentes organisations africaines chargées de sa mise en œuvre.

Je voudrais remercier les partenaires de YALI du secteur privé, tels que MasterCard, Sonatel, Tigo, la Fondation Citi, Microsoft, et la Fondation Mara.

Je tiens également à féliciter le Centre Africain des Etudes Supérieures (CESAG), le Synapse Center et le Centre de recherche ouest-africain (WARC) pour leur implication journalière dans la mise en œuvre d’un programme d’une telle importance et d’une telle complexité.  Ensemble, ils ont permis au Centre Régional de Leadership YALI de Dakar de voir le jour.

Je voudrais remercier Monsieur le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne d’avoir accepté de coprésider cet évènement.

Votre présence ici, aujourd’hui, avec tous ces invités issus du gouvernement, des représentations diplomatiques d’une quinzaine de pays, du secteur privé et des organisations non gouvernementales, montre encore s’il en était besoin la priorité que nous accordons tous à la promotion de la jeunesse africaine.

Young leaders, avant de vous souhaiter un bon retour chez vous, je voudrais vous rappeler le conseil du président Obama : « Le changement ne se produira pas si nous attendons une autre personne ou un autre moment. Nous sommes les personnes que nous attendions. Nous sommes le changement que nous recherchons »

Je vous adresse mes plus sincères félicitations et mes meilleurs vœux de succès pour vous et pour vos pays, ainsi que pour tout le continent.

Merci de votre attention.