Inauguration du Centre d’Entraînement Régional de DS/ATA (CET-7 ) – Allocution de Madame Boustani, Chargé d’Affaires, 6 septembre 2018

Allocution de Madame Boustani, Chargé d’Affaires, a.i. de l’Ambassade des Etats-Unis
Pour l’inauguration du Centre d’entraînement régional de DS/ATA (CET-7 )
6 septembre 2018

 

(Telle que préparée)

Monsieur le Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre,
Monsieur le Commandant de la Zone 7,
Monsieur le Représentant de la Gendarmerie nationale,
Monsieur le Représentant de la Police nationale,
Monsieur le Commandant de la Base CET-7,
Mesdames, Messieurs les Membres du Corps diplomatique,
Mesdames, Messieurs les Membres des Forces de l’ordre et de la sécurité,
Chers Invités,
Mesdames, Messieurs,

 Je suis ravie d’être ici aujourd’hui à Thiès à la Base militaire CET-7 en compagnie des hauts représentants des autorités militaires et de membres du corps diplomatique, ainsi que de deux membres du Département d’Etat américain, Monsieur Sam Pineda, Directeur de l’Office des Programmes, du Bureau de lutte contre le terrorisme, et Monsieur Paul Davies, Directeur du Bureau d’aide à la lutte contre le terrorisme, du Bureau de la Sécurité diplomatique, sans oublier tous les autres honorables invités, pour présider l’inauguration du Centre d’entraînement tactique régional ou CETR.

Le Sénégal est un partenaire primordial en Afrique de l’Ouest et l’inauguration de ce centre d’entraînement renforce le rôle essentiel joué par le Sénégal en tant que leader régional dans nos efforts de lutte contre le terrorisme, ainsi que la collaboration étroite entre les services de sécurité de nos deux pays.

La collaboration est au cœur de ce centre. Sous la direction du Commandant de la Base CET-7 Aloise Ndene, et avec l’appui de l’Ambassade des États-Unis, ce centre continuera à être un phare pour la sécurité dans la région.

La situation en matière de sécurité autour du Sénégal est tendue et difficile, et le Centre offre une solution intégrée dans son approche des préoccupations sécuritaires.

Au cours de l’année passée, l’Ambassade des États-Unis, par le biais de nos diverses agences, a donné pour plus de 400 millions de francs CFA de matériel non létal à la Police nationale, inauguré un nouveau laboratoire national de drogue pour la Gendarmerie, effectué un exercice d’intervention en cas d’émeute en prison pour les agents pénitentiaires sénégalais, lancé une nouvelle unité anti-drogue avec la Gendarmerie et dispensé un entraînement à la lutte contre le terrorisme pour les premiers intervenants avec le Cadre d’Intervention et de Coordination Interministériel des Opérations de Lutte Anti-terroriste (CICO).

Ces infrastructures, derrière moi, nous permettront de former jusqu’à 200 personnes en même temps, grâce aux trois salles de cours à notre disposition. Nous sommes engagés à vos côtés pour la réussite de ce centre.

Enfin, nous saluons la coopération de nos amis des Forces armées sénégalaises. Nio Far!