Inauguration du centre de traitement des semences de Kaolack (KASEC)

Monsieur le Gouverneur de la Région de Kaolack,

Monsieur le Maire de Kaolack,

Monsieur le Directeur régional du Développement rural,

Monsieur le Représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie,

Monsieur le Directeur général du KASEC

Mesdames et messieurs les représentants des producteurs de céréales du Saloum,

Chers invites,

Mesdames et messieurs.

Salam Alekum!

C’est avec grand plaisir que j’assiste aujourd’hui à l’inauguration du centre de traitement de semences et céréales de Kaolack, le KASEC.

Kaolack se trouve à l’intersection de plusieurs routes, et a toujours été un lieu de commerce pour les céréales et les marchandises.

Nous avons aussi une ville comme cela aux Etats-Unis. C’est la ville de Chicago, qui est aussi une plateforme pour les agriculteurs. Comme à Kaolack, beaucoup de maïs est vendu et acheté à Chicago. Mais je dois admettre que les agriculteurs de Chicago sont distancés par ceux de Kaolack pour la production de mil.

Permettez-moi de remercier le Gouverneur de Kaolack de m’avoir invité à cet important évènement, qui démontre le dynamisme de cette région, qui est en tête pour la production globale de céréales au Sénégal.

Mes félicitations vont au Directeur exécutif du KASEC, qui s’est engagé à investir dans un centre qui fournira des semences de maïs et de mil de qualité aux agriculteurs de la région.

En outre, je souhaite magnifier la collaboration entre le KASEC et le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, qui permet de certifier ces semences pour le bénéfice des populations rurales.

Monsieur le Gouverneur, le centre de traitement des semences du KASEC que nous inaugurons aujourd’hui est une initiative privée qui a bénéficié du soutien de l’Initiative alimentaire pour l’avenir, Feed the Future, du Gouvernement américain.

Feed the Future vise à réduire la pauvreté et la malnutrition, mettant l’accent sur les petits agriculteurs.

Au Sénégal, l’initiative Feed the Future s’inscrit dans la droite ligne des objectifs du Plan Sénégal Emergent du Gouvernement du Sénégal, le PSE, et sa composante agricole, le Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise, le PRACAS.

Elle rentre tout particulièrement dans la droite ligne de la création de Couloirs céréaliers qui vont booster la production céréalière et les revenus des agriculteurs dans cette région.

Ce centre vient compléter une série de trois centres de traitement de semences, l’un à Richard Toll, l’autre à Kolda, et celui-ci à Kaolack maintenant.

La qualité des semences est l’épine dorsale de la productivité agricole. Ce nouveau centre traitera trois mille tonnes de maïs et de mil de qualité par an. Ce montant est suffisant pour couvrir les besoins de plus de cinquante mille cultivateurs de maïs.

J’ai appris que depuis que les agriculteurs sénégalais ont adopté des semences certifiées de qualité , les rendements de maïs et de mil ont plus que doublé. Les agriculteurs vont à présent récolter trois tonnes de plus par hectare.

Les semences de qualité rendent aussi les cultures  plus résistantes lors de pluies irrégulières. L’année dernière illustre bien ce propos : en dépit de pluies tardives, les agriculteurs ont tout de même été en mesure de compléter leurs récoltes, grâce à cette variété de semence résistante à la sécheresse.

Un grand nombre de petits cultivateurs qui travaillent chacun sur des superficies inférieures à deux hectares ont obtenu ces résultats impressionnants.

Nous sommes également heureux de constater qu’il y a plus de femmes qui produisent du maïs et du mil destinés à la commercialisation.

Demain, je visiterai des champs de maïs et je rencontrerai certains de ces agriculteurs. Ils travaillent dur pour construire une industrie céréalière forte au Sénégal.

Les Etats-Unis sont fiers de soutenir une initiative qui contribuera à la vision de croissance inclusive du Gouvernement du Sénégal.

Nous sommes aussi très encouragés par le rôle de leadership que le secteur privé a pris en contribuant à cette vision.

Naatal Mbay [NAA-tal buy] le nouveau projet agricole de Feed the Future Sénégal, lancé en mai par l’USAID, collaborera avec les agriculteurs de la région de Kaolack.  Ainsi, le plus grand nombre possible d’agriculteurs pourront avoir accès à cette nouvelle opportunité pour améliorer leurs revenus.

Comme le disent les proverbes: Soo jiwul, doo góob.  Yalla Yalla bey sa toll.

Je vous remercie de votre aimable attention.