Inauguration du Centre de traitement des semences de Richard-Toll

Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural,

Monsieur le Gouverneur de la Région de Saint-Louis,

Monsieur le Président du Conseil départemental de Dagana,

Monsieur le Maire de la Commune de Richard-Toll,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Autorités administratives et locales,

Messieurs les Représentants des Autorités traditionnelles et coutumières,

Monsieur le Directeur de la Coopérative Semencière du Nord (COOSEN),

Mesdames, Messieurs les Opérateurs privés,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations professionnelles,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations non gouvernementales,

Chers Invités,

Selam Alekum.

C’est un réel plaisir pour moi d’être là aujourd’hui pour participer à l’inauguration du Centre de traitement des semences de Richard-Toll, après rénovation et rééquipement.

Les investissements du gouvernement des Etats-Unis reflètent l’engagement des Etats-Unis à promouvoir la sécurité alimentaire par le biais du Projet pour la croissance économique de l’USAID et de l’Initiative mondiale Feed the Future.

La rénovation et la modernisation de cette importante structure permettront d’au moins doubler sa capacité de production antérieure. Cet investissement vient appuyer les grands axes  prioritaires définis par le gouvernement du Sénégal dans le Plan Sénégal Emergent (PSE) et dans le Programme d’accélération de la cadence de l’Agriculture sénégalaise (PRACAS).

Au Sénégal, l’agriculture est une source essentielle de revenus pour les producteurs, d’emploi pour les travailleurs, de matières premières pour l’industrie et de produits d’échange avec l’étranger pour l’économie.

Evidemment, tout le monde a besoin d’acheter de la nourriture. Son coût et sa disponibilité sont lourdement tributaires des performances et de la productivité du secteur agricole.

La production de semences de qualité est capitale pour s’assurer que les agriculteurs du Sénégal peuvent faire des cultures robustes et nutritives à un coût raisonnable.

Pour y parvenir, l’USAID a apporté une assistance technique et financière à hauteur de plus d’un milliard de francs CFA pour la rénovation et la construction d’infrastructures spécialisées dans le traitement des semences.

Cet appui comprend notamment :

  • La rénovation de deux stations de recherches gérées par l’Institut sénégalais de Recherche agricole (ISRA) de Fanaye, dans la Vallée du Fleuve Sénégal, et dans le bassin arachidier du Nioro ;
  • La construction et l’équipement de trois laboratoires régionaux pour l’analyse et la certification des semences à Richard Toll, Kaolack et Kolda; et
  • Deux installations de traitement des semences à Kaolack et Kolda, ainsi que celle dont nous faisons l’inauguration aujourd’hui.

Ce que je trouve vraiment formidable, avec le centre de Richard-Toll, est l’implication du secteur privé dans son fonctionnement.

Il y a un peu plus d’un an, l’USAID a facilité la création d’un partenariat privé-public pour la gestion et le fonctionnement de la structure entre le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, à qui le bâtiment appartient, et la Coopérative Semencière du Nord (COOSEN), qui représente 90 pour cent des agriculteurs de la région.

Cette structure innovante constitue une véritable révolution, et je suis fier de dire qu’elle permettra d’amener la puissance du secteur privé à atteindre les objectifs du développement économique du Sénégal au cours des prochaines années.

Les Etats-Unis poursuivent leur engagement et travaillent avec le Sénégal pour répondre aux défis majeurs consistant à encourager une croissance inclusive pour le bénéfice de tous au Sénégal.

Avant de terminer, je voudrais remercier le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, ainsi que la direction de la Coopérative Semencière du Nord (COOSEN), pour l’accueil qui a été réservé à notre délégation ce matin. Je vous souhaite beaucoup de succès dans toutes vos entreprises.

Merci de votre aimable attention.

Jere jef.