La contribution des États-Unis à la réponse au COVID-19 du Sénégal

La contribution des États-Unis à la réponse au COVID-19 du Sénégal

L’amitié des États-Unis depuis 60 ans avec le Sénégal se poursuit à travers
la réponse humanitaire et sanitaire au COVID-19

 1er avril  2020

Les États-Unis et le Sénégal ont construit une amitié inébranlable au cours des 60 dernières années, fondée sur des valeurs partagées et profondément ancrées. Nos liens culturels et historiques sont profonds et ont été illustrés au fil du temps. Comme le dit le vieux proverbe, « la véritable amitié est un fruit qui mûrit lentement ». Nos efforts conjoints pour renforcer le secteur de la santé publique du Sénégal sont un exemple de la pérennité notre relation amicale Sénégal-États-Unis.

Notre engagement commun se poursuit en réponse à la pandémie mondiale sans précédent du COVID-19. Les États-Unis mènent la réponse mondiale par l’aide humanitaire et sanitaire au COVID-19. Nous mobilisons toutes les ressources nécessaires pour une réponse rapide, tant dans notre pays qu’à l’étranger. Dans le cadre de cette réponse globale et généreuse américaine, coordonnée par le département d’État et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), les États-Unis ont annoncé un investissement initial de près de 274 millions de dollars (164,4 milliards de FCFA) dans les secours d’urgence sanitaire et humanitaire pour soutenir les efforts de lutte contre la pandémie dans 64 des pays les plus à risque, dont le Sénégal. Ce nouvel investissement s’ajoute au financement que nous accordons déjà à des organisations multilatérales telles que l’Organisation Mondiale de la Santé et l’UNICEF.

Les États-Unis ont été l’un des principaux partenaires des efforts du Sénégal pour développer son système de santé publique. Au cours des 20 dernières années, les États-Unis ont investi près de 880 millions de dollars (528 milliards de FCFA) dans le système de santé du Sénégal, soit près de 2,8 milliards de dollars (1,68 billion de FCFA) dans l’aide totale.

Depuis 2015, le gouvernement des États-Unis est le principal partenaire du Sénégal dans le renforcement du système de santé publique. L’USAID, les Centers for Disease Control (CDC) et la Defense Threat Reduction Agency (DTRA), dans le cadre du Global Health Security Agenda des États-Unis, ont travaillé en étroite collaboration avec les autorités sénégalaises dans plusieurs secteurs gouvernementaux, dont la santé, l’environnement, l’agriculture et l’élevage, pour développer la capacité du pays à prévenir, détecter et répondre aux flambées de maladies infectieuses, y compris la pandémie du COVID-19.

Les États-Unis sont fiers que notre financement de la Defense Threat Reduction Agency ait permis de construire et d’équiper le Centre des opérations d’urgence sanitaire (HEOC), qui est le noyau des efforts du Sénégal pour lutter contre le COVID-19. Cet investissement de 3,6 millions de dollars (plus de 2 milliards de FCFA) comprend également la formation du personnel du HEOC en réponse aux crises et gestion des catastrophes. Quatre membres du personnel du HEOC ont obtenu des bourses d’urgence en santé publique au siège du CDC aux États-Unis avec un financement du gouvernement américain.

Depuis que le Sénégal a activé le HEOC, le 2 mars, dans le cadre de sa réponse au COVID-19, le CDC a déployé deux épidémiologistes et un conseiller de laboratoire auprès du HEOC pour aider le gouvernement à enquêter sur les cas, à analyser les données et à rechercher les personnes contacts pour répondre à l’épidémie. L’un des épidémiologistes et un conseiller résident sont à Touba pour y travailler avec le centre de commandement d’incidence du HEOC. Nous sommes aux côtés de nos homologues sénégalais en première ligne de la lutte contre cette pandémie.

Les États-Unis ont fourni des formations à des centaines de professionnels de la santé et de fonctionnaires sénégalais qui dirigent désormais la riposte du Sénégal à la pandémie du COVID-19. Par exemple, le Programme de formation en épidémiologie de terrain (FETP) du CDC a formé 212 personnels de santé au niveau régional et des districts du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale sur les principes et techniques de base de l’épidémiologie de terrain. Douze autres membres du personnel de santé au niveau national ont terminé les programmes américains intermédiaires sur les principes et techniques de l’épidémiologie de terrain. Et, grâce au programme de surveillance communautaire du CDC, un total de 724 comités d’agents de santé communautaires ont été formés pour détecter les symptômes des maladies infectieuses prioritaires du Sénégal.

En octobre 2019, les États-Unis ont fait don de deux hôpitaux de campagne déployables et d’une formation associée d’une valeur de 6,5 millions de dollars (3,9 milliards de FCFA) aux Forces Armées sénégalaises par le biais du Partenariat pour la réponse rapide pour le maintien de la paix en Afrique. Bien que ces hôpitaux aient été initialement conçus pour soutenir les soldats sénégalais sur le champ de bataille, l’armée sénégalaise a maintenant déployé l’un de ces hôpitaux et du personnel à Touba pour aider à la réponse d’urgence à l’épidémie du COVID-19.

Ces programmes et ce soutien au Sénégal dans sa lutte contre le COVID-19 ne sont que quelques exemples de l’engagement des États-Unis envers notre solide partenariat bilatéral de 60 ans. D’innombrables programmes axés sur les secteurs agricole, économique, de l’éducation et de la santé se poursuivent, tout comme les relations personnelles de milliers de visiteurs dans le cadre des échanges, de volontaires du Corps de la Paix, d’enseignants et d’autres professionnels qui lient le Sénégal et l’Amérique ensemble. Ces relations maintiendront nos liens solides et nous traverserons cette période ensemble.

Nio Far!