La DFC, la SFI, la BEI et l’AFD œuvrent pour l’accroissement de la production de vaccins contre la COVID-19 en Afrique

La DFC, la SFI, la BEI et l’AFD œuvrent pour l’accroissement de la production de vaccins
contre la COVID-19 en Afrique, avec le fabricant de vaccins IPD, basé au Sénégal

 

DFC, la Société de financement du développement international des États-Unis
Le 9 juillet 2021

WASHINGTON – La Société de financement du développement international des États-Unis (DFC), la Société financière internationale (SFI), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’AFD, l’Agence française de développement, ont annoncé aujourd’hui leur engagement à soutenir la Fondation Institut Pasteur de Dakar (IPD), un fabricant de vaccins au Sénégal, afin de faciliter la production de vaccins contre la COVID-19 dans le pays.

« La DFC est fière de souligner son engagement aux côtés de l’IPD, dans le cadre de notre action sous la direction du président Biden pour renforcer les capacités de fabrication de vaccins dans le monde entier. Avec l’augmentation des cas de COVID-19 en Afrique, cet investissement crucial dans la capacité de fabrication de vaccins au Sénégal ne pouvait pas intervenir à un meilleur moment », a déclaré David Marchick, chef de l’exploitation de la DFC. « En collaboration avec la SFI et des partenaires européens, notre contribution permettra de faciliter les vaccinations contre la COVID-19 sur le continent africain, et de contribuer à la santé et la prospérité à long terme. »

Cet investissement dans l’IPD est le troisième de la DFC pour stimuler la production mondiale de vaccins. Il s’agit d’un élément central de la démarche de l’administration Biden pour faciliter la fabrication dans de multiples régions, dans les pays petits et grands, et avec différentes technologies. Il s’inscrit également dans la continuité du cadre mondial d’intervention et de rétablissement post COVID-19 de l’administration. Le soutien de la DFC à ce projet s’appuie par ailleurs sur le travail de collaboration avec les Instituts nationaux de la santé et les Centres de contrôle et de prévention des maladies  qui entretiennent de longue date une relation avec l’IPD.

La pandémie de COVID-19 a mis à rude épreuve les systèmes de santé du monde entier et mis en évidence à la fois la dépendance à l’égard des marchés plus développés pour les produits pharmaceutiques, les fournitures médicales et les vaccins, ainsi que les disparités qui existent dans l’accès à ces produits essentiels. En collaboration avec les institutions de financement du développement partenaires, l’aide à l’IPD a pour objet de faciliter la résolution de ces deux problèmes pour l’Afrique, non seulement dans le contexte de la COVID-19, mais à long terme. L’appui aux institutions de financement du développement (IFD) arrive à un moment critique pour l’Afrique, alors qu’environ 1% des 1,1 milliard d’Africains sont vaccinés, et le taux de vaccination y est le plus bas de tous les continents.

Cette assistance technique contribuera à mobiliser des ressources techniques et financières auprès d’entités publiques et privées pour faciliter le développement de l’usine de fabrication de vaccins de l’IPD à Dakar. Il s’agit d’une première étape sur la voie de l’accroissement de la capacité à long terme de l’établissement à contribuer à la résilience sanitaire en Afrique pour de nombreuses années à venir.

La DFC a par ailleurs récemment annoncé  son partenariat avec la SFI, Proparco et DEG dans le cadre d’un financement à Aspen, le plus grand fabricant de produits pharmaceutiques d’Afrique, afin de faciliter ses activités de fabrication de vaccins contre la COVID-19. La DFC travaille également avec le fabricant indien  Biological E Ltd. pour augmenter la capacité de production de vaccins contre la COVID-19 et en fabriquer au moins 1 milliard de doses d’ici la fin de 2022. De plus, l’agence travaille à élargir l’accès aux traitements essentiels et à mettre à disposition du matériel médical conçu pour les environnements à faibles ressources. L’Initiative pour la santé et la prospérité mondiales  de la DFC catalysera jusqu’à 5 milliards de dollars à des fins d’investissement dans des projets qui facilitent la réponse à la COVID-19 et renforcent la résilience en matière de santé.

Le mois dernier, le président Biden et les dirigeants des pays du G7 ont approuvé Build Back Better World (reconstruire le monde en mieux, B3W), un partenariat à des fins d’infrastructure transparent, de haute qualité et fondé sur des valeurs, pour faciliter la réponse aux énormes besoins en infrastructure des pays à revenu faible ou intermédiaire du monde entier. Les infrastructures mises en place en partenariat avec ceux à qui elles bénéficient dureront plus longtemps et auront un plus grand impact sur le développement. Grâce à B3W, les États-Unis, avec leurs partenaires du G7, renforceront et harmoniseront les actions visant à mobiliser les communautés locales et à fournir l’infrastructure nécessaire à la prospérité au 21ème siècle, en particulier dans les domaines du climat, de la santé et de la sécurité sanitaire, des technologies de l’information et des communications, et de l’égalité des genres. Ce projet, l’assistance technique de la DFC à l’IPD, est un excellent exemple de l’impact potentiel de B3W.


Voir le contenu d’origine : https://www.dfc.gov/media/press-releases/dfc-ifc-eib-and-afd-boosting-covid-19-vaccine-production-africa-senegal-based 

Nous vous proposons cette traduction à titre gracieux. Seul le texte original en anglais fait foi.