La NASA envoie des scientifiques au Sénégal pour observer une occultation dans le cadre de la mission spatiale New Horizons

L’Agence spatiale américaine NASA (National Aeronautics and Space Administration) envoie une équipe de plus de 30 scientifiques américains et 21 télescopes mobiles au Sénégal pour une occasion astronomique unique de voir une occultation stellaire (lorsqu’un objet passe devant une étoile) d’un nouvel astéroïde de la Ceinture de Kuiper, connu sous le nom d’Ultima Thule, dans le cadre de la mission spatiale New Horizons de la NASA.

En partenariat avec l’ambassade des États-Unis à Dakar et le ministère sénégalais de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), l’équipe effectuera des tests en dehors de Dakar avant de se rendre sur le terrain pour observer et capturer l’occultation aux premières heures du mercredi 4 août. Des scientifiques français se joindront à l’équipe de New Horizons. Cette mission aidera les scientifiques à en apprendre davantage sur les zones périphériques du système solaire et constitue un exemple de partenariat et de coopération scientifiques entre les États-Unis et le Sénégal.

Le lundi 30 juillet, le ministère de l’Enseignement supérieur tiendra une conférence de presse avec l’ambassadeur américain Tulinabo Mushingi, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et des représentants de la mission New Horizons et du siège de la NASA. Il y aura également une table ronde avec des scientifiques américains, sénégalais et français sur l’observation astronomique à effectuer au Sénégal. L’ambassade des États-Unis à Dakar organisera également à Dakar un événement axé sur l’ingénierie des sciences et des mathématiques (STEM) avec la participation de scientifiques de la NASA, ainsi que des ateliers STEM à Thiès et Louga.

Lancée en janvier 2006, la sonde spatiale New Horizons de la NASA a survolé avec succès Pluton en juillet 2015 et continue d’explorer la limite du système solaire en observant des objets récemment découverts dans la ceinture de Kuiper, dont Ultima Thule, pour en apprendre davantage sur leurs origines. Le Dr Marc Buie, membre de l’équipe New Horizons du Southwest Research Institute (SwRI, Colorado), a découvert Ultima Thule en 2014. L’occultation d’août 2018, qui sera observée au Sénégal et en Colombie, est un événement clé de la mission New Horizons.

Cette mission a été rendue possible grâce à la collaboration de nombreux partenaires travaillant avec la NASA. Le laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins, au Maryland, a conçu, construit et exploite le vaisseau spatial New Horizons de la NASA et gère la mission de la Direction des missions scientifiques de la NASA. L’institut SwRI dirige l’équipe scientifique. De France, le Centre national d’études spatiales et l’Observatoire de Paris envoie des scientifiques participer à l’observation de l’occultation au Sénégal. Le ministère de l’Enseignement supérieur a travaillé en étroite collaboration avec la mission New Horizons et l’ambassade des États-Unis pour organiser les aspects logistiques et techniques de l’observation et coordonne une équipe de scientifiques sénégalais qui participeront aux observations.

Pour en connaitre plus sur l’expédition New Horizons : https://www.nasa.gov/pdf/139889main_PressKit12_05.pdf

https://www.nasa.gov/mission_pages/newhorizons/news/index.html

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Thierry Pina par téléphone au 77 333 37 13 ou par mail à usembassymedia@state.gov.

###