L’ambassadeur des États-Unis visite les régions de la Casamance

L’ambassadeur des États-Unis visite les régions de la Casamance

 L’ambassadeur des États-Unis, SEM Tulinabo Mushingi, s’est rendu à Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, les trois régions de la Casamance, du 12 au 14 décembre 2017 et a participé à plusieurs événements.

Le mardi 12 décembre, l’Ambassadeur Mushingi a visité dans la matinée Kagnobon où l’Ambassade a financé par le biais du Fonds spécial d’auto-assistance, la construction de salles de classe pour 142 élèves (67 filles et 75 garçons). Le Fonds spécial d’auto-assistance de l’Ambassadeur fournit une assistance à petite échelle aux Sénégalais dans le cadre de l’engagement du Gouvernement des États-Unis à soutenir des activités de développement. L’école a reçu des fonds pour construire deux salles de classe qui ont remplacé les huit baraques construites par l’association des parents et des enseignants. L’école Kagnobon 2 a un taux de réussite élevé qui a atteint 91,30% en 2014.

L’Ambassadeur Mushingi a participé ensuite à la cérémonie de clôture d’un programme de gestion des conflits de l’USAID intitulé « Bâtir une paix durable dans le Fogni grâce aux moyens de subsistance ». En 2014, l’USAID a signé un accord de coopération avec Concern Universal pour mettre en œuvre des activités sur trois ans dans le Fogni et les villages frontaliers de la Gambie. Ce programme de 650 millions CFA contribue à la consolidation de la paix en Casamance en réduisant le nombre de personnes vivant dans la pauvreté dans le Fogni.

Le mercredi 13 décembre dans la matinée, l’ambassadeur a visité le programme USAID Neema à Bounkiling, un programme qui aide à réduire la morbidité et la mortalité maternelles et néonatales. Il fait partie d’un programme de santé de l’USAID de 166 milliards de F CFA sur cinq ans visant à améliorer la santé des femmes et des enfants et à renforcer la santé reproductive des adolescents, en soutenant les services de santé et en les rendant accessibles à davantage de personnes.

Dans l’après-midi, l’Ambassadeur Mushingi est allé à Sédhiou voir le programme Assainissement, Changement de Comportement et Eau pour le Sénégal (ACCES) financé par l’USAID. ACCES touche au moins 50 000 ménages dans six régions, assurant à 150 000 personnes l’accès à un système d’assainissement amélioré et à au moins 30 000 personnes l’accès à un bon approvisionnement en eau potable. Ce projet ACCES de 12 milliards de FCFA a été lancé en 2016 dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, Tambacounda, Kédougou et Matam.

Le matin du jeudi 14 décembre, l’Ambassadeur Mushingi a visité une unité de traitement ambulatoire (UTA) axée sur le dépistage, le traitement et les soins du VIH et du SIDA. Le centre, basé à Kolda, fournit un ensemble complet de services de santé, y compris des soins et des traitements pour la malnutrition, les maladies chroniques ainsi que le dépistage et le traitement du VIH/SIDA. La région de Kolda a le taux de VIH/SIDA le plus élevé du pays et l’USAID apporte son soutien aux centres de prestation de services de santé, comme cette UTA, pour mettre en œuvre la stratégie du gouvernement du Sénégal dénommée TATARSEN (Test and Treat and Retain) à savoir, dépister, traiter et retenir les personnes vivant avec le VIH et réduire la stigmatisation et la discrimination.

Dans l’après-midi, il a vu le programme GoLD dans la commune de Bagadadji. La municipalité s’est associée à l’USAID pour renforcer la gouvernance démocratique locale dans les régions du Sud. Une approche en plusieurs étapes (avec les principaux acteurs, dont les élus, les fonctionnaires municipaux, la société civile locale, les groupes de femmes, les jeunes, les chefs religieux et coutumiers) qui sensibilise à l’importance du paiement des impôts. En conséquence, en quelques mois, la municipalité a généré plus de 4 millions de FCFA de recettes fiscales, une augmentation par rapport aux 150 000 FCFA collectés en moyenne à chaque année fiscale.