L’armée américaine termine sa première mission « MEDRETE » 2017

Des professionnels de santé militaires sénégalais et américains ont organisé une cérémonie de clôture le dernier jour de l’Exercice de préparation à la préparation médicale « MEDRETE » 2017 à l’Hôpital Militaire de Ouakam à Dakar, au Sénégal, le 25 janvier, soulignant ainsi un partenariat renforcé.

Cette expérience d’apprentissage collaboratif de 21 jours a été un exercice mutuellement bénéfique qui a réuni des organisations militaires africaines et américaines pour favoriser la coopération tout en accomplissant des tâches médicales et en fournissant des soins de santé à la population locale.

«Peu importe d’où vous venez, peu importe votre langue ou vos antécédents, les soins de santé de base sont essentiels pour une vie décente», a déclaré le Général de brigade Kenneth H. Moore, commandant général adjoint pour le Commandement américain en Afrique et commandant de sa cellule d’engagement de la Réserve de l’Armée de terre, dans son discours lors de l’événement.

MEDRETE 17-1 était un effort conjoint entre le gouvernement sénégalais, le Commandement américain en Afrique, la 332e brigade médicale de la réserve américaine à Nashville, en Tennessee, et la garde nationale aérienne du Vermont. Au cours de la mission, l’équipe combinée a passé 64 heures à effectuer des opérations chirurgicales, à entretenir des équipements médicaux et à prodiguer des soins dentaires et d’urgence, tout en améliorant les processus et en partageant les leçons tirées.

«Je suis convaincu que l’échange d’idées et d’expertise aidera vos médecins et infirmiers à relever les défis médicaux auxquels ils sont confrontés quotidiennement, tout autant qu’il aide aussi nos fournisseurs de soins là où ils travaillent», a déclaré le Général Moore.

Il s’agit de la première d’une série d’exercices de préparation médicale de cette année que l’armée américaine va soutenir dans divers pays d’Afrique, offrant aux militaires partenaires la possibilité de s’entraîner côte à côte dans un environnement à ressources alternatives.