Le gouvernement américain appuie la formation professionnelle de 2 500 jeunes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le gouvernement américain appuie la formation professionnelle de 2 500 jeunes

 

Le gouvernement américain, par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), a décidé de financer la formation professionnelle de quelques 2 500 jeunes. Cette assistance intervient dans le cadre d’un projet éducatif dénommé Passerelles.

Depuis 2018, Passerelles propose des options de formation alternative aux enfants et aux jeunes des régions de Casamance et de Kédougou, en s’appuyant sur les services de FHI 360, un partenaire d’exécution de l’USAID, pour mettre en œuvre ses activités dans ce domaine. Au cours de ce mois d’avril, FHI 360 procédera à la signature d’un protocole d’accord avec Save the Children et le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique (3FPT) mis en place par le gouvernement du Sénégal dans le but de permettre à des jeunes âgés de 15 à 19 ans du sud du Sénégal de bénéficier d’une formation professionnelle.

Le projet Passerelles propose des filières de formation alternative à des jeunes qui n’ont jamais eu accès à l’éducation dans le système scolaire classique ou qui ont décroché avant d’avoir terminé leurs études.

Pour remédier aux problèmes d’accès à l’éducation et à la déperdition scolaire, Passerelles aide les jeunes fréquentant les écoles coraniques, les écoles communautaires ou les classes d’apprentissage accéléré à acquérir des compétences de base en français et en mathématiques, ce qui leur permet de bénéficier d’une éducation de base avant de passer à un système scolaire plus formel.

Grâce à ce partenariat public-privé entre FHI 360, 3FPT et Save the Children, les jeunes seront formés pour exercer des métiers locaux et pour travailler dans des secteurs économiques florissants. Cette formation se traduira par des taux  plus  élevés  d’insertion  professionnelle  pour certains  jeunes qui , autrement,  n’auraient  pas accès à l’éducation ou n’en auraient pas l’opportunité. Ce genre de partenariat témoigne de l’engagement continu de l’USAID à travailler avec le gouvernement du Sénégal et le secteur  privé  pour  optimiser  les  opportunités  en matière d’éducation et d’emploi des jeunes. L’USAID opère dans le secteur de l’éducation au Sénégal depuis sa création en 1961. Ce travail se poursuit à ce jour, en partie grâce à des projets comme Passerelles. L’USAID reste fidèle à son rôle d’actrice majeure du développement au Sénégal depuis 60 ans, en travaillant en partenariat avec les citoyens, les communautés et les pouvoirs publics pour améliorer les conditions de vie au quotidien.