Militaires Sénégalais et Américains participant à l’exercice d’entraînement médical MEDRETE

Communiqués de presse


Militaires Sénégalais et Américains participant à l’exercice d’entraînement médical MEDRETE
 

Le 22 février 2018, au dernier jour d’un exercice d’entraînement médical appelé MEDRETE 18-1, des professionnels de santé militaires, sénégalais et américains, ont organisé une cérémonie de clôture à l’Hôpital militaire de Ouakam à Dakar, pour souligner les partenariats renforcés.

Cet expérience d’apprentissage collaboratif de 21 jours est un exercice mutuellement bénéfique qui réunit des organisations militaires africaines et américaines pour encourager la coopération tout en menant des tâches médicales et en fournissant des soins de santé à la population locale.

« Le succès de cet exercice est un excellent exemple du partenariat que les États-Unis entretiennent avec le Sénégal », a déclaré lors de son discours le colonel de l’armée américaine Marvin Emerson, chirurgien général adjoint de l’armée américaine en Afrique. « Cet exercice concerne le partenariat entre le Sénégal et les États-Unis. Tout aussi important, il s’agit du personnel médical – qui parle un langage médical commun. C’était une excellente formation, une grande coopération et une expérience formidable ».

MEDRETE 18-1 a été un effort combiné entre le gouvernement sénégalais, l’armée américaine en Afrique et la Garde nationale du Vermont. Tout au long de cet exercice, l’équipe combinée a effectué des interventions chirurgicales et des soins d’urgence pour plus de 85 heures de contact avec les patients. L’équipe a travaillé avec plus de 74 patients dans trois hôpitaux différents. De plus, ils ont consacré des dizaines d’heures à la maintenance du matériel médical, tout en améliorant les processus et en partageant les leçons apprises.

« Le MEDRETE est une merveilleuse façon pour nous de partager nos expériences avec vous et d’apprendre de vous aussi », a déclaré le colonel Emerson.

« C’était une opportunité d’échanger des idées et des expertises très bénéfiques », a déclaré pour sa part le Major Balla Diop, commandant de l’Hôpital Militaire de Ouakam. « Quelque chose dont nous sommes très fiers de faire partie. Cette mission était incroyable et nous a tous aidés à devenir meilleurs ».

Il s’agit de la première d’une série d’exercices d’entraînement médical de cette année que l’armée américaine en Afrique devrait faciliter dans plusieurs pays d’Afrique, offrant ainsi aux armées partenaires la possibilité de s’entraîner côte à côte dans un environnement alternatif.