Atelier d’information et de sensibilisation pour les Députés et les Membres du Conseil économique, social et environnemental

Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement durable,

Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil économique, social et environnemental,

Honorables Députés,

Monsieur le Directeur exécutif de l’Autorité nationale de Biosécurité,

Mesdames, Messieurs.

C’est avec un grand plaisir que je participe ce matin à cet important atelier. Avant de prononcer mon allocution, je souhaiterais remercier tout particulièrement le Docteur Diran Makinde du Réseau africain d’expertise en Biosécurité d’être notre partenaire pour l’organisation de cet évènement. Le Réseau africain mène la voie dans le renforcement des capacités des pays africains à construire des systèmes fonctionnels de réglementation de la biosécurité.

La coopération dans le domaine agricole est un élément important de la relation entre le Sénégal et les Etats-Unis, d’autant que le Sénégal cherche à faire croître son économie.

Le Sénégal dispose de sols fertiles et de diverses ressources agricoles qui sont essentielles au développement d’un secteur agricole prospère, et peuvent générer des revenus et des emplois. Les Etats-Unis sont prêts à continuer à aider le Sénégal dans ses efforts pour augmenter et améliorer sa production agricole.

Par exemple, à travers l’Initiative alimentaire pour l’avenir, l’USAID a travaillé avec le gouvernement du Sénégal pour réduire la pauvreté et la malnutrition. Le programme de l’Initiative alimentaire pour l’avenir promeut l’agriculture comme un facteur de la croissance économique, en aidant à améliorer la productivité, la récolte et la livraison de produits importants tels que le riz, le maïs, le mil et le poisson.

Et, depuis 2009, lorsque le Millenium Challenge Corporation du Gouvernement américain et le Gouvernement du Sénégal ont signé un compact de 540 millions de dollars destiné à stimuler la croissance économique, nous travaillons de concert pour développer un secteur agro-alimentaire compétitif et durable, particulièrement dans les chaines de valeur de l’horticulture et du riz dans la Vallée du Fleuve Sénégal, pour un investissement de 170 millions de dollars.

Nous demeurons engagés à travailler étroitement avec l’Autorité nationale de Biosécurité et le Réseau africain d’expertise en Biosécurité, afin d’aider le Sénégal à développer une loi de biosécurité fonctionnelle qui protège à la fois les consommateurs et les agriculteurs.

Nous encourageons le Gouvernement du Sénégal à adopter la biotechnologie scientifique, et à encourager les législateurs, la communauté des affaires, la société civile et les médias à développer leur savoir sur les bénéfices de la biotechnologie.

Nous encourageons également le Sénégal à rejoindre le nombre croissant de pays à travers le monde qui adoptent des règlementations sur la biosécurité scientifique, qui pourront en définitive répondre aux problèmes liés à la sécurité alimentaire, y compris la malnutrition, et aux problèmes liés aux changements climatiques.

Les Etats-Unis sont un des pays leaders au monde en matière de production agricole, et ont donc une vaste expérience technique à partager, et cette conférence est un exemple parmi tant d’autres des nombreuses façons dont nous pouvons travailler ensemble pour faire avancer notre objectif commun, l’amélioration du secteur agricole, pour promouvoir une plus grande prospérité économique de tous les Sénégalais.

Je vous remercie de votre aimable attention. Meilleurs vœux pour le succès de cet atelier.