Cérémonie d’inauguration du projet de rénovation des Infrastructures routières rurales – Laty, Casamance

Monsieur le Représentant du Gouverneur,

Monsieur le Président du Conseil Départemental,

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Chef du Village de Laty,

Messieurs les Chefs de Village et Représentants des Autorités locales,

Monsieur le Représentant des Cadres du Chantier,

Madame la Représentante des Femmes et des Jeunes Travailleurs,

Chers Villageois,

Mesdames, Messieurs,

Bonjour. C’est un honneur pour moi d’être ici aujourd’hui pour marquer l’achèvement des premiers travaux de rénovation routière réalisés dans le cadre du programme du département américain de l’Agriculture, en partenariat avec Shelter for Life. Ce programme triennal d’un montant de huit millions de dollars appuie les efforts de Shelter for Life pour la rénovation des infrastructures routières rurales en Casamance. Merci à tous d’être venus ici aujourd’hui pour célébrer cette occasion spéciale.

Ce tronçon de douze kilomètres passe par les villages de Laty, Sindone et Yabon. Il a été construit par deux cent soixante-huit travailleurs locaux, dans le cadre d’un programme appelé « cash-for-work » (argent contre travail) financé par le département américain de l’Agriculture. Non seulement ce projet permet la rénovation des infrastructures routières, mais il fournit également un revenu à tous ceux qui ont travaillé à cette rénovation. Ce tronçon relie des zones de production à la route principale, la Route Nationale 6, qui est en voie de rénovation grâce à un financement du Millennium Challenge Corporation (MCC). L’achèvement de ces travaux contribuera à stimuler le développement des marchés pour les produits agricoles et à assurer la sécurité alimentaire. Cette route est le premier tronçon routier que le département américain de l’Agriculture et son partenaire, Shelter for Life, prévoient de rénover.

Par ailleurs, le département américain de l’Agriculture apporte son soutien à un programme d’aide à  ceux qui cultivent les noix de cajou et à ceux qui les transforment, en Casamance, au niveau de la commercialisation. Je suis certaine que ces agriculteurs profiteront de la rénovation de ces routes secondaires et de la RN6.

Je suis venue en Casamance il y a quelques semaines et j’ai eu un aperçu des travaux effectués pour la rénovation de cette route. Je voudrais remercier tous ceux qui ont contribué à ces travaux, et plus particulièrement :

  • Monsieur le Gouverneur Cheikh Dieng,
  • Monsieur le Préfet Saïd Dia,
  • Monsieur le Directeur de l’école de,
  • Les travailleurs des villages voisins,
  • Madame Joani Dong, du bureau du département américain de l’Agriculture à Dakar, et
  • Jim Dean, du programme Shelter for Life.

Chacune de ces personnes, ainsi que celles qui ont été citées au début de mon allocution, ont joué un rôle capital dans la réalisation de ce projet complexe. Sans votre participation et vos efforts à tous, nous n’aurions pas pu achever ces travaux routiers. Merci à tous pour votre engagement et votre implication dans cet effort commun, avec cet esprit de coopération, dans l’intérêt de vos voisins et pour l’avenir du développement économique de ces villages.

Je tiens également à rendre hommage aux membres du gouvernement, aux chefs, imams, prêtres, journalistes, groupes communautaires et villageois qui ont œuvré sans relâche pour une paix durable, malgré trente-deux années de conflit. Nous saluons l’engagement du gouvernement du Sénégal et des commandants des groupes armés à rechercher une solution pacifique et définitive au conflit. Nous souhaitons que les négociations aillent de l’avant dans ce sens le plus rapidement possible.

Le projet que nous inaugurons aujourd’hui offre un aperçu des possibilités que recèle une Casamance définitivement pacifiée. Toutefois, nous continuons à avoir grand besoin du soutien de chacun pour reprendre le déminage et les travaux de construction de routes secondaires, dans le cadre du projet du département américain de l’Agriculture.

La tragédie qui a frappé des villageois de Dioundankantanpor dans l’après-midi de samedi matin montre la nécessité de redoubler nos efforts de déminage.  Je voudrais présenter mes condoléances aux proches des victimes de cet accident et je souhaite courage à ceux qui sont toujours à l’hôpital.

Comme je le disais, ce projet de l’USDA envisage la réhabilitation d’un total de cent trente kilomètres de route, avec deux cent soixante kilomètres de systèmes d’évacuation des eaux. Il emploiera jusqu’à neuf cent personnes, sur une période de trois ans. Nous avons hâte que ce réseau routier soit achevé pour le plus grand profit de la région et du Sénégal tout entier.

Des routes secondaires en meilleur état, plus larges, permettront à des véhicules de transporter les récoltes au marché. Les emplois créés pendant les travaux et les opportunités économiques générées permettront aux gens de faire beaucoup de choses, comme payer les frais de scolarité ou acheter des médicaments. Les routes inciteront les populations à retourner dans les villages abandonnés pendant ces longues années de conflit.

Après la saison des pluies, nous espérons démarrer les travaux sur un tronçon de route de six kilomètres qui relie les villages d’Adeane et Kagniaka – et une route de dix kilomètres qui relie les villages de Bissine et Diagnon. Si tout se déroule bien, ces routes seront rénovées à la fin de l’année. Je me réjouis d’avance de célébrer le moment venu l’achèvement de ces nouveaux tronçons.

Merci encore à vous tous d’être ici parmi nous aujourd’hui, et merci d’être des partenaires de la paix et la prospérité. Merci pour votre aimable attention.