Participation du département d’État à l’exercice militaire Flintlock 2018

Le 6 avril 2018                                                                           

Participation du département d’État à l’exercice militaire Flintlock 2018

Le département d’État a le plaisir de participer une fois de plus à Flintlock, l’exercice militaire annuel des forces d’opérations spéciales du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM). Depuis 2005, et en collaboration avec des pays partenaires du TSCTP, le partenariat transsaharien de lutte contre le terrorisme, ces exercices Flintlock ont lieu de manière régulière. Ils sont planifiés conjointement par les forces d’opérations spéciales du pays partenaire africain, par la SOCAFRICA (le Commandement des opérations spéciales en Afrique), et par le département d’État des États-Unis. Du 9 au 20 avril 2018, environ 1 900 membres de 20 pays partenaires africains et occidentaux participeront à Flintlock, qui se tiendra en différents endroits du Niger, du Burkina Faso et du Sénégal.

La formation et l’équipement des forces de l’ordre, tous deux fournis dans le cadre du programme d’aide de lutte contre le terrorisme du département d’État (Antiterrorism Assistance ou ATA), constitueront la plus grande composante civile de Flintlock 2018.  Grâce à ce partenariat avec le programme ATA, l’exercice de cette année marque à ce jour l’intégration la plus complète des actions civiles dans Flintlock. Le volet relatif aux forces de l’ordre s’appuiera sur la communication, la coordination et la riposte transfrontalières en matière de lutte contre le terrorisme aux niveaux stratégique, opérationnel et tactique entre les forces de l’ordre militaires et civiles, et ce, dans le but de contrer les menaces et les attaques terroristes. Dans l’ensemble, l’intégration des forces de l’ordre dans Flintlock prévoit une série de formations axées sur les capacités tactiques de patrouille rurale et de réponse aux crises, les enquêtes relatives à la lutte contre le terrorisme, la gestion des ordres et des communications, les enquêtes et analyses de scènes de crime post-explosions, l’engagement communautaire, ainsi que les droits de l’homme. Le département d’État intégrera également l’engagement envers l’état de droit et la formation à la gestion humanitaire aux frontières dans les composantes de l’exercice.

Le département d’État est fier de participer à cet exercice et se réjouit de cette opportunité en matière de partage d’informations et d’intégration entre les forces de l’ordre civiles et militaires, pour le renforcement de l’interopérabilité et de la coopération multisectorielles, ainsi que de la coopération dans la lutte contre le terrorisme et les organisations terroristes.

Les pays africains participants comprennent le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria et le Sénégal. Les partenaires occidentaux comprennent l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Pour plus d’informations, merci de contacter le bureau des Affaires africaines à l’adresse suivante : AF-Press@state.gov.

 ###