Roadmaps to Security Share Fair – Allocution de l’Ambassadeur Mushingi

Allocution de l’Ambassadeur Mushingi
A l’occasion du Roadmaps to Security Share Fair
King Fahd Hotel
Dakar, Sénégal
Jeudi 16 janvier 2020

(Telle que préparée)

Monsieur le Ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille NDIAYE
Monsieur le Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Me Malick SALL
Monsieur le Ministre des Forces Armées, Me Sidiki KABA
Monsieur L’Inspecteur Général de la Police, Directeur de la Police Nationale, Ousmane SY
Monsieur le Général de Division, Haut Commandant de la Gendarmerie et Directeur de la Justice Militaire, Jean Baptiste TINE
Son Excellence, M. le président de l’Assemblée Nationale Moustapha Niasse
Chers Invités en vos rangs, titres et grades
Mesdames, Messieurs, 

Bonjour.  Je suis ravi de vous  voir ici venant des quatre coins du Sénégal! 

Permettez-moi de saluer le partenariat et l’engagement profond de la police, de la gendarmerie et de la société civile sénégalaises à travailler ensemble sur des activités pour rendre les routes, les villes et les communautés plus sécurisées !

Beaucoup d’entre vous sont conscients des problèmes de circulation au  Sénégal.

L’insécurité routière est une urgence au Sénégal où l’accident de la circulation est la première cause de décès chez les jeunes.

Sur le tronçon Dakar-Tambacounda-Bamako, uniquement pour le mois d’avril 2019, quelque 455 accidents de la circulation ont été recensés– soit près de 15 accidents par jour!

Le projet « Roadmaps to Security in Senegal and Burkina Faso financé par les États-Unis d’Amérique facilite la collaboration entre la société civile et les forces de l’ordre pour améliorer la sécurité routière, une source de grande préoccupation pour les populations et les autorités locales.

Durant la première année de mise en œuvre du projet, l’objectif était d’établir une feuille de route ainsi mené les activités suivantes: une analyse politique et économique de la sécurité routière, une enquête de perception des citoyens, des sessions de dialogue multipartites et des ateliers de planification conjointe de projets avec la communauté.

Nous savons tous que les routes sont utilisées non seulement pour le transport régulier mais aussi pour le trafic criminel de drogues, de produits illicites et l’émigration clandestine, qui sont des facteurs majeurs d’insécurité. 

C’est pour faire face à ces défis que le projet Roadmaps a investi dans des actions pérennes et l’appropriation par la communauté locale des initiatives pilotes, en mettant l’accent sur la promotion de réponses intégrales et inclusives et en faisant le plaidoyer pour l’adoption dans les politiques publiques d’un concept élargi de la notion de sécurité routière.

Je me réjouis d’apprendre que l’année 2020 a été consacrée par les autorités : Année de la Sécurité routière au Sénégal ! 

Je suis d’autant plus ravi d’apprendre que des travaux sont en phase de finalisation pour la mise en place d’une agence nationale pour la sécurité routière.  

Parallèlement à ces initiatives et à d’autres, la mobilisation générale de toutes les parties concernées est indispensable si l’on veut améliorer la sécurité routière.

Le Sénégal a déjà mis en place un concept de police de proximité (police communautaire) afin de rapprocher les forces de l’ordre des populations locales.

Mais, au-delà de cette initiative louable, le renforcement de la collaboration avec la société civile permet non seulement de renforcer la confiance des citoyens dans l’institution policière mais aussi d’améliorer la performance du secteur de la sécurité.

Et en tant qu’ami et partenaire, les États-Unis sont fiers de soutenir ce projet, qui est un exemple de plus de la coopération américano-sénégalaise, une coopération vieille de près de 60 ans! Nio far !

Vive la Coopération entre le Peuple Américain et le Peuple Sénégalais (Bissau-Guinéen)