Exercice maritime multinational « Saharan Express 2015 »

Des militaires sénégalais à l’approche de la frégate Bartolomeu Dias (F-333) de la marine portugaise pour une inspection durant l'exercice Saharan Express 2015 (photo US Navy)
Des militaires sénégalais à l’approche de la frégate Bartolomeu Dias (F-333) de la marine portugaise pour une inspection durant l’exercice Saharan Express 2015 (photo US Navy)

S.E. Monsieur James P. Zumwalt, Ambassadeur des États-Unis à Dakar a présidé le lundi 27 avril 2015 à la Base navale de la Marine nationale, en compagnie du Contre-amiral Cheikh Bara Sissoko, Chef d’État-major de la Marine nationale, la clôture de l’exercice naval multinational dénommé « Saharan Express 2015 » qui s’est déroulé du 20 au 27 avril 2015 au large des côtes sénégalaises, capverdiennes et mauritaniennes.

Mis en œuvre par le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), « Saharan Express » est conçu pour améliorer la coopération régionale, la connaissance du domaine maritime, le partage d’informations et l’expertise d’interdiction tactique afin de contrer les activités illicites en mer.

Rendez-vous opérationnel majeur, cet exercice a vu l’engagement de plusieurs moyens navals et a nécessité l’activation de cinq (5) centres de coordination des opérations — à Dakar, Nouakchott, Praia et Rabat ; en plus du centre américain basé à Naples en Italie. Neuf navires et cinq avions de patrouille maritime ont été engagés à travers un certain nombre de scénarios de sécurité maritime. Les pays participants sont le Cabo-Verde, l’Espagne, la France, la Mauritanie, le Maroc, le Portugal, la Turquie, les États-Unis et le Sénégal.