Cérémonie d’inauguration du lancement du Programme de cantines scolaires à Saint Louis

Monsieur le Ministre de l’Education nationale,

Monsieur le Président de la Commission de l’Education, de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs à l’Assemblée nationale,

Monsieur le Gouverneur de la Région de Saint-Louis,

Monsieur le Maire de Podor,

Monsieur le Maire de Bokhol,

Monsieur le Maire de Richard Toll,

Monsieur le Maire de Boke Dialoube,

Monsieur le Maire de Ndioum,

Monsieur le Maire de Galoya,

Monsieur le Directeur de Counterpart International,

Mesdames, Messieurs,

Bonjour à tous. C’est un plaisir d’être ici ce matin et de participer à cet évènement.

Au cours de ces dernières années, dans le cadre du programme de cantines scolaires McGovern-Dole du département de l’Agriculture (USDA), les Etats-Unis ont aidé le Sénégal à développer et renforcer son système éducatif.

Le principal objectif de ce programme est de réduire la faim tout en améliorant les taux d’alphabétisation et l’accès à l’éducation, plus particulièrement pour les filles. Pour étayer cet objectif principal de réduction de la faim et d’amélioration des taux d’alphabétisation et de scolarisation, l’USDA a apporté une aide d’environ 16 millions de dollars aux programmes d’alimentation dans les écoles au Sénégal au cours des cinq dernières années.

L’année dernière, un programme similaire à celui que nous inaugurons aujourd’hui a été conclu dans la Région de Matam au profit d’environ vingt mille enfants. Cette année, nous estimons à quelque quarante-trois mille le nombre d’élèves qui bénéficieront de ce programme à Saint-Louis, et davantage dans les années suivantes.

Nous espérons également que les programmes de cantines scolaires que nous lançons ici aujourd’hui à Saint-Louis vont apporter un élan à l’inscription et au maintien à l’école, améliorer la santé des élèves et aider les agriculteurs de la communauté qui fourniront les repas.

Le principe est simple. Si les enfants ont faim, ils ne peuvent pas apprendre. En fournissant des repas à l’école et un soutien annexe, ce programme contribue à dynamiser l’inscription à l’école et les résultats scolaires. Dans le même temps, le programme est également axé sur l’amélioration de la santé et des capacités d’apprentissage des enfants.

Ce programme est conçu pour inciter les populations à envoyer les enfants à l’école, améliorer l’environnement d’apprentissage à l’école et créer des associations parents-enfants et d’autres mécanismes de soutien communautaire. Or il est prouvé que les repas à l’école et les rations alimentaires à emporter à la maison incitent à augmenter l’assiduité à l’école.

Il n’y a pas de segment de population plus important que la jeunesse, tout particulièrement les enfants entre 3 et 14 ans, qui représentent un large pourcentage de la population sénégalaise. Ils sont l’avenir de ce pays. Alors que le Sénégal travaille à renforcer l’accès à l’éducation, améliorer l’alimentation et élargir la palette d’opportunités offertes aux jeunes Sénégalais, le gouvernement des Etats-Unis est tout prêt à soutenir ces efforts.

Merci.