Une trentaine de jeunes de la commune de Nioro formés sur l’usage des médias sociaux pour le développement local

Officials at the opening ceremony (US Embassy photo)
Une récipiendaire (US Embassy photo)
Une récipiendaire (US Embassy photo)

L’Ambassade des États-Unis au Sénégal et le Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI) ont organisé, du 29 au 31 octobre 2015, un atelier de formation sur l’usage des médias sociaux pour impulser le développement local. Trente jeunes des villages de Kaymor, Dabaly et Kabacoto ont pris part à cet atelier de trois jours, qui s’est tenu à Kabacoto.
La cérémonie d’ouverture a réuni les sous-préfets de Médina Sabakh et de Paos Koto, les maires et chefs de villages de localités environnantes, l’Attachée de presse de l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar, Marie Blanchard, et de la représentante du Directeur du CESTI, Bernadette Sonko.

La formation visait essentiellement à réduire la fracture numérique et donner aux jeunes des outils nécessaires pour leur meilleure implication dans le développement et la gouvernance de leurs terroirs. Des activités de création et de gestion d’un blog, d’écriture Web, de recherche documentaire, de la sécurité sur Internet ont été déroulées.  Les formateurs ont également discuté d’une meilleure connaissance de l’éthique et de la déontologie sur le Web ainsi que des lois sur la société de l’information au Sénégal.

Dans son mot d’ouverture, Madame Blanchard est revenu sur l’objectif de cet atelier financé par l’Ambassade des Etats-Unis : « par cet atelier, nous voulons vous donner les clés pour réussir à mieux utiliser ces nouveaux outils dans différents domaines et principalement pour soutenir le développement de votre communauté et pour vous offrir de nouvelles opportunités en tant que jeunes ».

La formation a permis aux participants de disposer d’outils et de ressources pour une gestion stratégique des opportunités offertes par les médias sociaux et une meilleure interaction avec les différentes communautés. Chaque participant a pu créer un blog selon son domaine d’intérêt et d’actions. Le CESTI s’est promis de suivre individuellement chaque participant pour l’alimentation régulière de son blog avec des informations locales et pour sa meilleure gestion.