Les États-Unis et Sénégal signent un accord de coopération en matière de défense

Le gouvernement des États-Unis et le gouvernement de la République du Sénégal ont signé un accord de coopération en matière de défense ce XX à XX XX.

Le gouvernement américain était représenté par l’Ambassadeur James P. Zumwalt tandis que le gouvernement du Sénégal était représenté par le ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, M. Mankeur Ndiaye.

La signature de l’accord de coopération en matière de défense reflète les nombreux intérêts de sécurité partagés par les deux pays. Ces intérêts communs, et les avantages de la coopération étroite entre les Etats-Unis et le Sénégal en matière de défense, se matérialisent régulièrement par des exercices de formation militaires conjoints, mais également par la capacité à répondre aux crises, qu’il s’agisse de l’apparition d’une maladie, d’une catastrophe naturelle ou d’une attaque terroriste. Un exemple concret de cette coopération a été la décision du Sénégal de permettre l’accès aux installations sénégalaises aux avions militaires pour transporter les troupes américaines, les travailleurs de la santé et des équipements au Libéria. Cette collaboration a permis de contrôler l’épidémie à virus Ebola en 2014, stoppant ainsi une menace transfrontalière à la fois pour le Sénégal et la communauté  internationale.

Le nouvel accord bilatéral facilitera une relation plus étroite entre les deux armées et fournira la base juridique pour permettre un large éventail d’activités communes liées à la défense, le renforcement stratégique de notre partenariat en matière de sécurité et permettra aux États-Unis de répondre rapidement et efficacement aux crises émergentes.

«Le Sénégal est l’un de nos partenaires les plus importants en Afrique de l’Ouest. Notre engagement commun à la démocratie, la sécurité et la prospérité constitue le socle de cet étroit partenariat », a déclaré l’ambassadeur Zumwalt. «Aujourd’hui, constitue une autre étape importante dans notre amitié et garantit que nous allons continuer à collaborer étroitement sur les intérêts de sécurité communs », a-t-il ajouté.